** LE POINT SUR LES MARCHÉS à l'ouverture des Bourses en Europe **

lundi 23 février 2015 09h54
 

PARIS, 23 février (Reuters) - Hormis Londres, les principales Bourses
européennes étaient orientées en hausse lundi dans les premiers échanges,
saluant à leur tour, après les places boursières aux Etats-Unis et au Japon,
l'accord obtenu vendredi sur la dette grecque.
    À Paris, le CAC 40 gagne 0,69%, soit 33,36 points, à 4.864,29 points
vers 08h55 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,79% après avoir touché en
tout début de séance un record à 11.158,55 points. En revanche, à Londres, le
FTSE, plombé par l'action HSBC, perd 0,1%. L'indice EuroStoxx 50 de la
zone euro progresse de 0,88% et le FTSEurofirst 300 de
0,81%.
    Les ministres des Finances de la zone euro ont abouti vendredi à un accord
de principe pour prolonger de quatre mois l'aide financière dont bénéficie la
Grèce, en échange de promesses du gouvernement Tsipras de ne remettre en cause
aucune réforme clé et d'honorer ses engagements financiers.,
 
    Après s'être apprécié dans l'anticipation d'un accord, l'euro retombe
(-0,38%) face au dollar.
    Après une forte progression peu après l'ouverture, le compartiment bancaire
 (+0,07%) a efface l'essentiel de ses gains après le mauvais accueil
réservé aux résultats annuels de HSBC, poids lourd du secteur dont le
titre cède 5,5%..
    Hors bancaires, Holcim s'adjuge 1,04%. Le cimentier suisse, en
passe de fusionner avec Lafarge (+0,41%), a fait état lundi d'une
hausse de 1% de son bénéfice net 2014 à la faveur d'une réduction de ses coûts
supérieure aux attentes. 
    Contre la tendance, Areva perd 1,50% après avoir fait état lundi
d'une perte nette approchant les cinq milliards d'euros au titre de l'exercice
2014.
    Havas cède également près de 1% à 8,04 euros, UBS ayant abaissé
son conseil d'"acheter" à "neutre" sur le titre du groupe publicitaire.
    Le pétrole Brent de la mer du Nord (-0,66%) est repassé sous la
barre des 60 dollars, toujours plombé par une situation de déséquilibre entre
une offre abondante et une demande atone.
    
    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 

 (Claude Chendjou pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)