February 23, 2015 / 8:19 AM / in 2 years

LEAD 2-Vers un transfert des garanties à l'export de Coface à la BPI

4 MINUTES DE LECTURE

* L'Etat pourrait prendre une décision d'ici fin 2015-Bercy

* La gestion des garanties publiques à l'export représente 4% des revenus de Coface

* Le titre Coface perd plus de 6%, plus forte baisse du SBF 120 (Actualisé avec commentaire de trader)

PARIS, 23 février (Reuters) - Le gouvernement français a indiqué lundi qu'il envisageait de transférer à la Banque publique d'investissement (BPI) la gestion des garanties publiques à l'exportation actuellement effectuée par Coface, entraînant une chute de l'action de l'assureur-crédit à la Bourse de Paris.

A la suite de cette annonce, la Coface, dont la banque Natixis détient près de 41% du capital, a immédiatement réagi en faisant savoir dans un communiqué qu'elle engagerait avec l'Etat des discussions sur "la pertinence" d'une telle remise en cause.

Les garanties publiques à l'exportation sont gérées pour le compte de l'Etat depuis 1946 par la Coface, via sa filiale la Compagnie française d'assurance pour le commerce extérieur.

Cette activité a rapporté l'an dernier à l'assureur-crédit 59,9 millions d'euros, soit quelque 4% de son chiffre d'affaires.

En Bourse, l'action Coface accuse la plus forte baisse de l'indice SBF 120.

A 12h05, le titre abandonnait 6,75% à 10,56 euros. A ce cours, la Coface continue de perdre une bonne partie des gains engrangés depuis son retour en Bourse en juin 2014 au prix de 10,40 euros. Il perd 3,78% depuis le début de l'année.

Son concurrent Euler Hermes, filiale d'assurance-crédit de l'assureur allemand Allianz, en profite et s'inscrit parmi les plus fortes hausses du SBF 120. Le titre gagne 3,20% à 92,55 euros.

"C'est un véritable coup de massue pour Coface. Le contrat avec l'Etat français datait de presque 70 ans", commente un trader basé en Suisse.

"On comprend que le gouvernement cherche par tous les moyens à gérer les futurs contrats d'exportation, notamment en Afrique, pour mieux optimiser les fruits financiers de ces opérations."

décision D'ici Fin 2015

Dans un communiqué commun, les ministères de l'Economie et des Finances indiquent qu'une décision pourrait être prise d'ici la fin de cette année en vue d'une "mise en oeuvre rapide".

"Le gouvernement (...) engage une réflexion sur l'avenir du dispositif des garanties publiques à l'export, qui concerne plus de 12.000 exportateurs français", expliquent les deux ministères.

La Coface a pour sa part souligné, également par un communiqué, qu'elle souhaitait discuter avec l'Etat de "l'ensemble des conséquences juridiques, sociales, financières et opérationnelles de cette orientation, si elle devait être retenue".

Pour renforcer et moderniser le dispositif de soutien public aux exportations des entreprises françaises, le président François Hollande a annoncé le 6 février la création prochaine d'une banque de l'exportation destinée à faciliter la conclusion de grands contrats internationaux, notamment en Afrique.

"L'un des freins à l'exportation, c'est le financement, car beaucoup de pays assurent des financements bien plus avantageux que la France pour réussir à promouvoir leurs exportations", avait déclaré à Bercy François Hollande lors de son discours au Forum franco-africain pour une croissance partagée.

Le chef de l'Etat avait à cette occasion dit s'attendre à une augmentation des garanties à l'exportation en 2015. Ces dernières se sont, selon lui, élevées à 2 milliards d'euros l'an dernier contre 800 millions en 2013.

* Le communiqué de Coface :

bit.ly/1DN8kHB

* Le communiqué de Bercy:

bit.ly/1ABb2hh (Matthieu Protard et Dominique Rodriguez, avec Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Marc Joanny)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below