Aucune vente en vue pour le F-35 dans le Golfe, dit le Pentagone

dimanche 22 février 2015 11h30
 

ABOU DHABI, 22 février (Reuters) - Les Etats-Unis ne prévoient à court terme aucune vente du chasseur F-35 à un pays du Golfe, les flottes en service permettant de faire face aux menaces auxquelles est confrontée la région, a déclaré dimanche le Pentagone.

"Je ne m'attends à aucune vente à court terme pour le F-35 dans la région", a dit Frank Kendall, secrétaire adjoint à la Défense américain en charge des acquisitions, de la technologie et de la logistique, à des journalistes à Abou Dhabi.

"Je crois qu'essayer de faire aboutir une vente serait un sujet très sensible, pour de nombreuses raisons", a-t-il ajouté.

Le F-35 Lightning II construit par le groupe Lockheed Martin , considéré comme un chasseur de "cinquième génération", est pratiquement invisible pour les radars ennemis.

Frank Kendall a estimé que les flottes actuelles du Golfe, comme les 80 F-16 "Block 60" des Emirats arabes unies, étaient en mesure de faire face aux menaces pesant sur la région.

Le français Dassault Aviation a conclu il y a quelques jours la vente de 24 chasseurs Rafale à l'Egypte, ce qui a conduit certaines sources du secteur à estimer que d'autres pays pourraient envisager de s'équiper du Rafale.

Une source proche du dossier a déclaré mardi à Reuters que les discussions sur la vente de 36 Rafale au Qatar étaient parvenues à un "stade final".

Les Emirats arabes unis, qui envisagent d'acheter 30 F-16 supplémentaires, étudient aussi l'Eurofighter Typhoon, construit par la Grande-Bretagne, l'Allemagne, l'Italie et l'Espagne. (Nadia Saleem, Marc Angrand pour le service français)