L'Italie envisage de libéraliser l'électricité à partir de 2018

vendredi 20 février 2015 19h59
 

ROME, 20 février (Reuters) - L'Italie compte supprimer à partir de 2018 la tarification réglementée de l'électricité et du gaz appliquée aux ménages et aux petites entreprises dans le but de libéraliser le marché de l'énergie, a annoncé vendredi la ministre de l'Industrie, Federica Guidi.

Le gouvernement de Matteo Renzi a approuvé vendredi un projet en ce sens, qui doit désormais être débattu au Parlement.

Les tarifs pour pour l'instant régis selon deux systèmes distincts en Italie: les ménages et certaines petites entreprises achètent leur électricité auprès de leur fournisseur habituel à un prix réglementé; les autres catégories de clients négocient directement avec les différents fournisseurs.

Les partisans de la dérégulation du marché de l'électricité en Europe affirment que les systèmes de tarification réglementée entravent la concurrence et empêchent les clients d'examiner des offres distinctes.

"(Le projet gouvernemental) pourrait bénéficier à l'acteur dominant Enel ainsi qu'aux grands distributeurs régionaux comme Hera et A2A car de nombreux abonnés devraient tout simplement rester avec leur fournisseur habituel", a dit une source proche de la fédération des distributeurs de gaz en Italie. (Giuseppe Fonte; Bertrand Boucey pour le service français)