La rémunération du patron de Citigroup réduite de 10% en 2014

vendredi 20 février 2015 16h21
 

20 février (Reuters) - Citigroup a réduit d'environ 10% la rémunération de son directeur général Michael Corbat en 2014, année qui a vu le bénéfice de la banque américaine fondre de pratiquement moitié en raison d'une hausse des frais de litige et du marasme de l'activité obligataire.

Michael Corbat a gagné quelque 13,1 millions de dollars (11,6 millions d'euros), en comprenant des attributions d'actions différées d'un montant de 3,49 millions de dollars au cours de clôture de jeudi. En 2013, il avait touché 14,5 millions de dollars.

La politique de rémunération de Citigroup a été modifiée il y a deux ans sous la pression des actionnaires.

Citigroup, comme les autres grandes banques américaines, a cherché à réduire ses coûts pour améliorer ses résultats mais ces efforts ont été éclipsés par des charges exceptionnelles liées à des litiges et aux restructurations.

Le PDG de Bank of America, Brian Moynihan, a vu sa rémunération baisser de 7% en 2014, à 13 millions de dollars contre 14 millions un an plus tôt, a indiqué une source informée à Reuters. Le bénéfice de Bank of America a baissé de 58% en 2014.

A l'inverse, le directeur général de JPMorgan & Co, Jamie Dimon, a vu sa rémunération annuelle maintenue à 20 millions de dollars, avec un bonus en espèces sonnantes et trébuchantes pour la première fois en trois ans. (Anil D'Silva à Bangalore, Véronique Tison pour le service français)