** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

jeudi 19 février 2015 08h01
 

PARIS, 19 février (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont
attendues en baisse jeudi à l'ouverture, dans l'attente de l'évolution des
tractations sur la dette grecque et du compte rendu de la dernière réunion de
politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE).
    D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien 
pourrait perdre 5 à 6 points à l'ouverture, soit jusqu'à 0,1%, le Dax à
Francfort devrait abandonner 11 à 15 points, soit un maximum de 0,1%,
et le FTSE à Londres pourrait reculer de 16 à 18 points, soit jusqu'à
0,3%. 
    La Bourse de Tokyo a terminé jeudi en hausse de 0,36% après avoir atteint en
séance un plus haut de près de 15 ans, avec la progression des valeurs
financières et de Sony. Le Nikkei a gagné 65,62 points à
18.264,79 et le Topix 12,26 points (0,83%) à 1.494,93.
    Les places boursières à Hong-Kong, à Shanghaï et Taiwan sont de nouveau
fermées ce jeudi en raison du Nouvel An chinois.
    Mercredi, la Bourse de New York a fini en très léger recul après le compte
rendu de la réunion des 27 et 28 janvier du comité de politique monétaire de la
Réserve fédérale américaine. 
    L'indice Dow Jones a perdu 0,1%, le S&P-500 a abandonné 0,03%
et le Nasdaq Composite a gagné 0,14%.
    Les responsables de la Fed ont exprimé leurs craintes qu'un relèvement
prématuré des taux d'intérêt ne donne un coup de frein à la reprise de
l'économie américaine. 
    Aux changes, l'euro progresse face au dollar à 1,1413 (+0,16%), le
billet vert étant victime des "minutes" de la réunion de la Fed qui vont dans le
sens d'une politique monétaire plus accommodante que prévu.
    Le pétrole Brent est passé sous la barre des 60 dollars le baril à
59,54 (-1,64%) sur des prises de bénéfices après une envolée des cours de près
de 35% en un mois.
    Sur le plan politique, la Grèce va demander ce jeudi à ses partenaires de la
zone euro une prolongation pour une durée de six mois d'un "accord de prêt",
bien que l'Allemagne assure qu'aucune solution de ce type ne soit envisagée et
qu'elle exige toujours le respect par Athènes des termes du programme d'aide
existant. 
    Les investisseurs attendent à 12h30 GMT la publication par la BCE de son
premier compte rendu de réunion de politique monétaire, celle du 22 janvier. 
    A 15h00 GMT, ils prendront également connaissance de l'indice des
indicateurs avancés en janvier aux Etats-Unis. 
    
 
   PRINCIPAUX INDICATEURS ECONOMIQUES A L'AGENDA DU 19 FÉVRIER
 PAYS  GMT   INDICATEUR               PÉRIODE           CONSENSUS   PRÉCÉDENT
 FR    07h45 prix à la consommation   janvier           -1,0%       +0,1%
             sur un an                                  -0,3%       +0,1%
 FR    08h00 PMI flash manufacturier  février           49,5        49,2
                       services                         49,8        49,4
                       composite                                    49,3

 US    13h30 Inscriptions au chômage  semaine au 14/02  293.000     304.000
 US    15h00 Indice "Philly Fed"      février           9,3         6,3
 US    15h00 Indicateurs avancés      janvier           +0,3%       +0,5%
 

    VALEURS À SUIVRE
    
    * NESTLE a publié jeudi un chiffre d'affaires annuel en ligne avec
le bas de la fourchette des attentes des analystes, en raison de la déflation en
Europe et de la baisse de la demande en Asie. 
    
    * DEUTSCHE BOERSE. L'opérateur boursier allemand a vu son
bénéfice net bondir à 224 millions d'euros au quatrième trimestre 2014,
au-dessus des attentes du marché, à la faveur d'une hausse des volumes traités
en raison des incertitudes sur le conflit ukrainien et de la situation en Grèce.
   
    * SWISS RE, deuxième réassureur mondial, a publié jeudi un
bénéfice net inférieur aux attentes au quatrième trimestre, à 245 millions de
dollars (214,6 millions d'euros), tout en annonçant le versement d'un dividende
exceptionnel et un plan de rachat d'actions.  
    
    * AIR FRANCE-KLM accélère ses économies et repousse ses objectifs
de réduction de dette, estimant que la hausse de l'euro et la baisse de ses
recettes pourraient quasiment effacer en 2015 les gains attendus du recul du
prix du kérosène. 
    
    * SCHNEIDER ELECTRIC a présenté jeudi un nouveau plan stratégique
donnant la priorité à la croissance organique et aux économies, après une année
2014 marquée par une légère baisse de sa marge imputable aux effets de changes.
 
    
    * NATIXIS a annoncé jeudi le versement d'un dividende exceptionnel
lié à l'introduction en Bourse de l'assureur-crédit Coface COFA.PA et
l'acquisition de deux entreprises, une dans la gestion, l'autre dans le conseil.
 
    
    * DEXIA a annoncé jeudi une contraction plus importante que prévu
de sa perte nette en 2014 après être parvenu à réduire ses coûts de financement.
 
    
    * ESSILOR a publié jeudi des résultats 2014 en progression,
soutenus par ses performances dans les pays émergents et les Etats-Unis, et se
montre confiant pour l'exercice en cours. 
          
    * EULER HERMES a publié mercredi des résultats annuels pénalisés
par un environnement difficile en Europe et attend une légère amélioration de la
croissance économique mondiale cette année. 
    
    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 
    

 (Claude Chendjou pour le service français, édité par Bertrand Boucey)