La Bourse de Paris-Les valeurs du jour mercredi (clôture)

mercredi 18 février 2015 18h51
 

* Valeurs qui se traitent ex-dividende 
    * Le point sur les marchés européens 

    PARIS, 18 février (Reuters) - Les valeurs du jour mercredi à
la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a fini en hausse
de 0,95% à 4.799,03 points, son plus haut de clôture depuis juin
2008. Les Bourses européennes ont été soutenues par l'espoir
d'un compromis sur la dette grecque, Athènes ayant
officiellement confirmé qu'il allait demander une prolongation
de l'accord de prêt passé avec ses partenaires de la zone euro
 :
    
     * Dans ce contexte, les BANCAIRES (+1,95%) ont mené
le mouvement et signé la plus forte hausse sectorielle en
Europe. SOCIETE GENERALE a grimpé de 4,01% à 40,045
euros et BNP PARIBAS de 2,81% à 50,91 euros.
    CRÉDIT AGRICOLE a fait un bond de 7,6% à 12,885
euros et signé la plus forte hausse du CAC 40 après avoir publié
des résultats meilleurs que prévu. 
    
    * TECHNIP a pris 3,15% à 59,59 euros. Le groupe de
services pétroliers a réitéré ses objectifs financiers pour
l'année en cours et relevé son dividende au titre de 2014, en
dépit d'un contexte de chute des prix du pétrole.
 Dans son sillage, CGG a gagné 3,25% à
6,41 euros.
    
    * PSA PEUGEOT CITROËN a bondi de 6,71% à 14,40
euros. Le groupe automobile a renoué avec un bénéfice
opérationnel l'an dernier et a relevé son objectif de free cash
flow à moyen terme, signe que son redressement semble bien
engagé. 
    RENAULT a progressé de 2,58% à 83,11 euros.
    
    * ACCOR a gagné 2,21% à 46,15 euros après avoir
publié des résultats annuels en forte hausse, premiers fruits de
sa réorganisation, notamment soutenus par de solides
performances en Europe du Nord. 
    
    * LAFARGE a pris 1,85% à 66,2 euros. Le groupe
table pour 2015 sur une croissance significative de ses
résultats grâce à une amélioration du contexte macroéconomique,
à la réduction de ses coûts et à l'impact favorable des changes.
La finalisation de sa fusion avec Holcim est attendue
d'ici la fin du premier semestre. 
    
    * ORANGE a abandonné 3,95% à 15,435 euros et
accusé plus forte baisse du CAC 40, au lendemain d'une baisse de
1,68%. Le groupe a dit mardi prévoir un recul limité de son
résultat d'exploitation cette année. 
    
    * ALSTOM a cédé 0,81% à 28,645 euros. Selon des
sources proches du dossier, la Commission européenne devrait
ouvrir une enquête approfondie sur le projet de cession des
activités d'Alstom dans l'énergie à l'américain General Electric
. 
    
    * COFACE (-4,75% à 11,24 euros) a accusé la plus
forte baisse du SBF 120 dans des volumes qui ont
représenté 10 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers
mois sur Euronext, la publication par l'assureur-crédit de
résultats moins bons qu'espéré au titre du quatrième trimestre
2014 incitant les investisseurs à prendre leurs bénéfices.
 
    
    * CASINO a abandonné 1,37% à 82,11 euros. Des
analystes se déclarent inquiets de la situation au Brésil, où le
distributeur a dit s'attendre à ce que le ralentissement
économique perdure encore quelques trimestres. 

    * M6 (+7,61% à 17,95 euros) a renoué avec son
niveau d'octobre 2013 en Bourse au lendemain de l'annonce d'une
hausse de son résultat net en 2014 en dépit d'un recul de ses
recettes publicitaires. TF1, qui
publie ses résultats annuels jeudi, a pris 1,75% à 14,835 euros.
    
    * NUMERICABLE-SFR a grimpé de 4,56% à 51,58 euros.
VIVENDI (+0,62% à 20,945 euros) a reçu d'Altice
 (+2,96%) et de sa filiale Numericable-SFR une offre
ferme d'environ 3,9 milliards d'euros en vue de l'acquisition de
sa part résiduelle de 20% dans l'opérateur Numericable-SFR.
 
    Cette annonce a pénalisé BOUYGUES, qui a perdu
0,76% à 34,735 euros, alors que plusieurs informations de presse
ont fait état dernièrement de la préparation d'une offre de
rachat d'Altice sur Bouygues Telecom, certains investisseurs
s'interrogeant sur la capacité d'Altice à financer ces
différentes opérations.
    
     * BOLLORÉ a ajouté 2,46% (à 4,587 euros) aux 2,4%
gagnés mardi, l'investisseur américain Carson Block, fondateur
de la société de recherche financière Muddy Waters, valorisant
le groupe industriel diversifié près du double de sa valeur
actuelle. 
    
    * EURONEXT a progressé de 3,13% à 30,94 euros. ING,
à l'achat sur le titre, a relevé son objectif de 25 à 35 euros,
le broker se montrant optimiste pour le quatrième trimestre 2014
de l'opérateur boursier, qui sera publié le 25 février, et
anticipant un relèvement du niveau de dividende que le groupe
pourrait distribuer.
        

 (Raoul Sachs et Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par
Dominique Rodriguez)