La Chine envisage de fusionner ses compagnies pétrolières-presse

mardi 17 février 2015 19h36
 

17 février (Reuters) - Pékin envisage de regrouper ses énormes compagnies pétrolières contrôlées par l'Etat pour mieux concurrencer les "majors", rapporte le Wall Street Journal.

Parmi les sociétés concernées figurent le plus gros producteur chinois, China National Petroleum, et ses grands concurrents et raffineurs que sont China Petrochemical ou Sinopec, précise le quotidien, qui cite des responsables ayant connaissance d'une étude du gouvernement.

Pékin étudie aussi l'option consistant à fusionner China National Offshore Oil Corp, ou CNOOC, et Sinochem Group, selon le journal. (on.wsj.com/1DC3Gfv)

Les compagnies pétrolières sont affectées par la chute des cours du pétrole, qui ont chuté de près de 50% depuis juin dernier.

Les deux premiers constructeurs chinois de trains ont annoncé leur fusion en décembre pour concurrencer des groupes comme l'allemand Siemens et le canadien Bombardier sur les appels d'offres internationaux et promouvoir la technologie chinoise de grande vitesse. (Manya Venkatesh; Juliette Rouillon pour le service français, édité par Patrick Vignal)