Athènes va réexaminer un accord de privatisation d'aéroports

samedi 14 février 2015 09h29
 

ATHENES, 14 février (Reuters) - La Grèce va réexaminer un accord de privatisation d'un montant de 1,2 milliard d'euros par lequel l'opérateur allemand Fraport obtiendrait la gestion de 14 aéroports régionaux, a déclaré samedi le ministre grec Alekos Flabouraris à la télévision.

"L'accord n'est pas encore conclu. Nous avons dit qu'il devait être interrompu et nous allons le réexaminer", a-t-il expliqué.

Fraport, associée à la société grecque Copelouzos spécialisée dans le domaine de l'énergie, s'est mise d'accord avec l'agence grecque de privatisation sur la gestion d'aéroports installés dans des destinations touristiques comme Corfou.

Il s'agit d'un des plus importants plans de privatisation depuis le début de la crise de la dette en Grèce.

Fraport espérait conclure cet accord avec Athènes en octobre.

(Karolina Tagaris; Pierre Sérisier pour le service français) ;))