LEAD 1-La vente de Rafale à point nommé pour le budget défense

vendredi 13 février 2015 16h55
 

* Le contrat permet de décaler les livraisons à l'armée française

* Trois Rafale livrés à l'Egypte en 2015 sur les 11 produits

* La production d'ici 2019 partagée entre France et Egypte

* Les "sociétés de projet" amèneront des recettes exceptionnelles

* Un budget d'autant plus tendu depuis les attentats de Paris (Actualisé avec propos d'une source proche de Bercy)

par Cyril Altmeyer et Marine Pennetier

PARIS, 13 février (Reuters) - Le vente de 24 Rafale à l'Egypte permet au gouvernement de remporter une partie du pari de la loi de programmation militaire d'ici 2019, basée sur au moins deux contrats à l'export de l'avion de chasse de Dassault Aviation, sophistiqué mais qui n'avait pas encore été vendu à l'étranger.

Le vote jeudi par l'Assemblée nationale d'un amendement de la loi Macron ouvrant la voie à de nouvelles "sociétés de projet" publiques destinées à racheter du matériel militaire pour le louer aux armées françaises devrait en outre apporter 2,2 milliards d'euros de recettes exceptionnelles cette année.

Le maintien du budget de la défense à 31,4 milliards d'euros par an est d'autant plus crucial après la décision de François Hollande de ralentir la baisse prévue des effectifs dans l'armée à la suite des attentats de Paris début janvier.   Suite...