Grèce-Pas de suspension automatique d'ELA faute d'accord-Nowotny

jeudi 12 février 2015 17h01
 

PRAGUE, 12 février (Reuters) - Une absence d'accord sur le plan d'aide à la Grèce ne signifie pas automatiquement que la fourniture de liquidités d'urgence aux banques serait suspendue, a dit jeudi Ewald Nowotny, membre du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE).

Il a dit à Reuters, en marge d'une conférence à Prague, que ce programme, encore appelé ELA, ferait l'objet de décisions régulières, la prochaine étant prévue lors de la réunion du conseil des gouverneurs de la BCE dans une semaine.

A la question de savoir si, faute d'un accord, l'ELA serait automatiquement suspendu, laissant les banques grecques en déficit de liquidités, il a répondu: "Non, absolument pas."

"Nous nous attendons tous à ce qu'il y ait (...) une solution, il n'y a aucune raison de spéculer (aujourd'hui)", a-t-il ajouté.

La BCE a autorisé la semaine dernière la banque centrale grecque à fournir jusqu'à environ 60 milliards d'euros de liquidités aux banques du pays dans le cadre de l'ELA, ont dit des sources proches du dossier, mais ce dispositif nécessite des approbations régulières du Conseil des gouverneurs de la BCE.

Même délégué à la Banque de Grèce, le fonctionnement de l'ELA reste soumis à autorisation du Conseil des gouverneurs et à certaines restrictions. (Jan Lopatka et Robert Muller, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)