Wall Street ouvre en hausse après l'Ukraine et la Suède

jeudi 12 février 2015 15h53
 

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur 

    NEW YORK, 12 février (Reuters) - La Bourse de New York a
débuté en hausse jeudi à la suite de l'accord de Minsk sur
l'Ukraine et l'annonce inattendue de mesures de soutien à la
croissance de la banque centrale suédoise, des facteurs qui
relèguent au second plan des indicateurs économiques mitigés.
    Un accord censé mettre fin au conflit ukrainien, assorti
d'un cessez-le-feu, a été conclu jeudi à Minsk au terme de
longues heures de pourparlers entre les dirigeants ukrainien,
russe, français et allemand. 
    La décision surprise de la banque centrale de Suède
(Riksbank) de lancer un programme d'assouplissement quantitatif
(QE) et de réduire son taux d'intervention, désormais négatif,
est également un facteur de soutien de la cote. 
    Toutefois, les gains sont limités par une hausse plus forte
que prévu des inscriptions hebdomadaires au chômage et un faible
rebond des dépenses de ménages.  
    L'indice Dow Jones gagne 0,2% à 17.897,53 points dans
les premiers échanges. Le Standard & Poor's 500, plus
large, progresse de 0,39% à 2.076,52 points et le Nasdaq
Composite prend 0,52% à 4.826,13 points.
    Aux valeurs, Cisco systems s'adjuge 9,2% après
avoir publié un chiffre d'affaires et un bénéfice trimestriels
meilleurs que prévu, la demande de commutateurs et routeurs
ayant aidé à compenser la faiblesse des dépenses des clients
traditionnels de l'équipementier télécoms. 
    Tesla Motors en revanche perd 7,9%. Le constructeur
automobile n'a pas atteint ses objectifs de ventes au quatrième
trimestre et son bénéfice est ressorti en deçà des attentes des
analystes. 
    Nvidia, qui conçoit des puces pour les cartes
graphiques, prend 7,2% après avoir publié des résultats
meilleurs que prévu au titre du quatrième trimestre.
    Whole Foods prend 4,2% après avoir annoncé une
accélération de ses ventes pour le trimestre en cours. 
    American Express perd 6,3% après avoir annoncé que
Costco Wholesale n'accepterait plus ses cartes aux
Etats-Unis à partir d'avril à la suite de l'échec des
négociations en vue du renouvellement d'un accord.
    Selon les données de Thomson Reuters, 72,4% des 352 sociétés
du S&P 500 ayant publié leurs résultats trimestriels, ont fait
mieux que prévu, contre une moyenne de 69% sur les quatre
derniers trimestres.
    Les investisseurs attendent les stocks des entreprises, à
15h00 GMT.

 (Chuck Mikolajczak, Juliette Rouillon pour le service français,
édité par Benoît Van Overstaeten)