France-Perturbations dans le ciel francilien

jeudi 12 février 2015 15h33
 

PARIS, 12 février (Reuters) - La trafic aérien a été perturbé jeudi à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle par une grève des salariés d'Aéroports de Paris (ADP), qui s'amplifiera vendredi avec une réduction de 20% des vols.

Le mouvement, qui concerne l'ensemble des salariés du gestionnaire des aéroports parisiens (Roissy, Orly, Le Bourget), a débuté jeudi à 12H00 et s'achèvera vendredi à 12H00.

Il n'entraîne toutefois pas de perturbations à Orly, indique Aéroports de Paris (ADP).

Des retards "sont à prévoir" jeudi, indique dans un communiqué la Direction générale de l'aviation civile (DGAC), qui précise avoir "demandé aux compagnies aériennes de réduire leur programme de vols de 20%".

La grève lancée par les quatre organisations syndicales représentatives d'ADP (CGT, FO, CFE-CGC et UNSA), vise à dénoncer la politique salariale menée par la direction, qui a décidé de geler les salaires en 2015, malgré, disent-ils, la bonne santé financière du groupe.

Cette grève intervient alors que le groupe s'apprête à annoncer des résultats une nouvelle fois en hausse pour 2014.

"Son résultat brut d'exploitation devrait largement dépasser le milliard d'euros, pour un chiffre d'affaires de 2,8 milliards. Le genre de marge qui rend difficilement compréhensible aussi bien les hausses de redevances imposées aux compagnies aériennes que la 'modération salariale' imposée par la direction à ses 6.900 salariés", indique la CGT.

ADP continue à servir des dividendes à ses actionnaires, au premier rang desquels l'Etat, ajoute le syndicat. "L'an dernier, ADP avait ainsi redistribué 60% de son résultat net, de 305 millions d'euros." (Gérard Bon, édité par Yves Clarisse)