USA-L'emploi tarde à accélérer l'inflation, la Fed moins pressée

mercredi 11 février 2015 19h02
 

par Ann Saphir et Howard Schneider

SAN FRANCISCO/WASHINGTON, 11 février (Reuters) - Les représentants de la Réserve fédérale débattent d'un changement de leur appréciation du marché de l'emploi qui pourrait les conduire à ralentir le rythme de la hausse des taux, à défaut de modifier le calendrier de leur premier relèvement.

Il ressort d'entretiens avec une demi-douzaine de représentants et d'économistes de la Fed que l'idée selon laquelle l'économie américaine peut atteindre des niveaux de chômage plus faibles sans forte accélération de l'inflation fait son chemin dans les modèles de la banque centrale mais aussi dans les esprits des responsables de la politique monétaire.

Ce changement ne va pas nécessairement modifier le calendrier de la première hausse de taux, toujours attendu à la mi-année. Mais il constitue un excellent motif pour que la présidente de la Fed, Janet Yellen, tempère le rythme des durcissements monétaires ultérieurs afin de ramener dans l'emploi le plus grand nombre de gens possible tout en rapprochant l'inflation de l'objectif de la Fed de 2% l'an.

Les projections de décembre de la Fed montrent que la plupart de ses responsables monétaires s'attendent à ce que le principal taux directeur atteigne voire dépasse 2,5% à l'horizon de la fin 2016 contre la fourchette de 0% à 0,25% en vigueur depuis six ans, qui marque un plus bas historique.

Jerome Powell, l'un des gouverneurs de la Fed, est le dernier responsable monétaire en date à avoir suggéré que le taux de chômage "naturel", correspondant au taux de chômage compatible avec l'objectif d'inflation de la Fed, avait baissé.

"Le taux naturel est peut-être plus bas (...) C'est à dire qu'il est de 5% voire même plus faible", a-t-il déclaré lundi.

Les niveaux évoqués sont sensiblement inférieurs au taux de chômage actuel de 5,7% et même à la fourchette de 5,2% à 5,5% dont des représentants de la Fed ont récemment estimé qu'elle constituerait une zone dans laquelle l'inflation serait susceptible d'augmenter.

  Suite...