LEAD 2-Thomson Reuters prévoit une croissance de son CA en 2015

mercredi 11 février 2015 18h09
 

(Actualisé avec cours de Bourse)

NEW YORK, 11 février (Reuters) - Thomson Reuters a dit mercredi s'attendre à une croissance de son chiffre d'affaires en 2015 et a fait état d'une hausse des ventes nettes auprès de sa clientèle du secteur des services financiers l'année dernière.

Le groupe spécialisé dans la collecte et la diffusion d'informations professionnelles, dont le chiffre d'affaires et le bénéfice ont été inférieurs aux attentes des analystes au quatrième trimestre, a fait sa prévision pour cette année à périmètre et taux de change constants.

L'action Thomson Reuters, qui a progressé de 24% sur les douze derniers mois, perdait plus de 3% vers 17h10 GMT après ces annonces.

"Je suis heureux de dire que nous nous attendons à un retour à la croissance organique du chiffre d'affaires et à dégager une plus forte rentabilité en 2015", a déclaré le directeur général Jim Smith dans un communiqué.

Pour la première fois depuis 2008, Thomson Reuters a enregistré l'année dernière des ventes nettes, hors résiliations d'abonnement, positives dans sa division Fiancial & Risk, dont les produits sont destinés aux professionnels de la finance et de la gestion d'actifs.

Cette division représente plus de la moitié du chiffre d'affaires total, qui a été étale hors effets de change à 12,6 milliards de dollars (11,1 milliards d'euros) en 2014 conformément aux prévisions du groupe.

Au quatrième trimestre, le chiffre d'affaires a augmenté de 1% à 3,2 milliards de dollars à périmètre et taux de change constants mais il a reculé de 2% après prise en compte de ces effets.

Les analystes s'attendaient en moyenne à un chiffre d'affaires de 3,27 milliards de dollars, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

La hausse des facturations au quatrième trimestre est liée à la performance des divisions Legal, dont les produits sont destinés aux professionnels du droit, et Tax & Accounting, spécialisée sur les métiers du chiffre. La première a enregistré une hausse de 2% de son chiffre d'affaires sur le trimestre à 872 millions de dollars, celui de la deuxième faisant un bond de 10% à 397 millions.

Hors éléments exceptionnels, le bénéfice ressort à 347 millions de dollars, soit 43 cents par action, contre 170 millions de dollars (21 cents) un an auparavant. (Jennifer Saba, Marc Joanny pour le service français, édité par Marc Angrand)