Glencore va se désengager de Lonmin, réduire ses investissements

mercredi 11 février 2015 11h22
 

LE CAP, 11 février (Reuters) - Le groupe minier et de courtage de matières premières Glencore a annoncé mercredi son intention de scinder sa participation dans le producteur de platine en difficulté Lonmin et de réduire ses investissements face à la chute des cours.

Comme ses concurrents, Glencore souffre de l'effondrement des prix de matières premières comme le cuivre, le charbon et le pétrole sur les marchés mondiaux ces derniers mois. Son propre cours de Bourse a reculé d'environ 9% depuis début janvier.

"Cela me donne l'impression qu'Ivan (Glasenberg, le directeur général de Glencore) tente une nouvelle fois de reprendre la main, d'apparaître comme plus proactif alors que tout le monde est réactif", a commenté Paul Gait, analyste de Bernstein.

"Ces deux décisions correspondent au même objectif stratégique du point de vue de Glencore: afficher son leadership, comme il l'avait fait avec le rachat d'actions."

L'an dernier, Glencore avait été le premier grand nom du secteur minier à tenir sa promesse de restituer des liquidités à ses actionnaires en lançant un programme de rachats de titres d'un milliard de dollars.

Mercredi, évoquant un "contexte de marché volatil", il a expliqué vouloir ramener ses investissements cette année entre 6,5 et 6,8 milliards de dollars, contre 7,9 milliards évoqués en décembre. Cela "suggère que la baisse des cours des matières premières les a surpris", notent les analystes de Citi dans une note.

Par ailleurs, la participation de 23,9% du groupe dans Lonmin sera distribuée aux actionnaires de Glencore d'ici la fin du premier semestre.

Le groupe basé en Suisse, qui a abandonné le courtage du platine, avait déjà évoqué son intention de se séparer de cette participation, héritée du rachat de Xstrata en 2013.

Lonmin est affaibli par une grève de cinq mois dans le secteur, par la hausse de ses coûts et par la faiblesse du cours du platine depuis un an. En Bourse, la société a perdu la moitié environ de sa valeur depuis un an.   Suite...