Athènes compte s'opposer à un investissement minier étranger

mardi 10 février 2015 12h27
 

ATHENES, 10 février (Reuters) - Le ministre grec de l'Energie Panagiotis Lafazanis a déclaré mardi que le gouvernement allait s'opposer par tous les moyens légaux aux investissements canadiens dans une mine d'or du nord de la Grèce.

"Nous sommes opposés aux investissements dans la mine d'or de Skouries et nous aurons recours à tous les moyens légaux possibles pour faire valoir notre position", a-t-il dit devant le parlement. "Quoi qu'il en soit, nous défendrons la totalité des mineurs".

La mine d'or de Skouries, gérée par la compagnie minière Eldorado Gold, dont le siège est à Vancouver au Canada, était un élément-phare des projets d'investissement étrangers du gouvernement grec précédent, et les observateurs suivaient de près la position du nouveau cabinet, pour voir si la Grèce allait ou non continuer à favoriser les investisseurs étrangers malgré l'opposition locale.

Le ministre a dit également que le gouvernement, dominé par le parti anti-austérité Syriza, comptait revenir sur le processus de vente de l'ancien aéroport athénien d'Hellinikon.

Selon lui, les "projets de développement d'Hellinikon sont extrêmement destructeurs pour l'environnement".

"Nous allons revenir sur cette transaction scandaleuse dans le but de l'annuler", a-t-il dit aux députés.

Remplacé depuis une quinzaine d'années par l'aéroport Elefthérios-Venizélos, l'aéroport d'Hellinikon a été vendu en 2014 par l'Etat à une société grecque, Lamda Development. (Angeliki Koutantou; Eric Faye pour le service français)