Le prix d'introduction d'Aena fixé en haut de fourchette

mardi 10 février 2015 10h56
 

MADRID, 10 février (Reuters) - L'exploitant espagnol d'aéroports Aena (IPO-AENA.MC: Cotation) a fixé mardi son prix d'introduction en Bourse au plus haut de la fourchette indicative, déjà relevée depuis l'ouverture des livres d'ordre face à la vigueur de la demande.

Les actions seront vendues au prix unitaire de 58 euros, valorisant le groupe à 8,7 milliards d'euros.

La mise sur le marché d'Aena est la plus importante privatisation réalisée en Espagne depuis 1997 et Madrid en fait un symbole de la reprise économique du pays après la grave crise déclenchée en 2008 par l'éclatement de la bulle immobilière.

Aena, qui revendique le premier rang mondial du secteur, gère 46 aéroports en Espagne et possède des participations dans plusieurs autres à l'étranger, en Grande-Bretagne, au Mexique ou encore en Colombie.

Sa mise sur le marché, initialement prévue en octobre, avait été repoussée pour des raison techniques et politiques.

Mais la baisse des cours du pétrole, l'amélioration de la conjoncture sur le marché du tourisme et l'embellie économique en Espagne ont profité depuis à la demande, permettant une révision à la hausse des prétentions financières du groupe.

La part du capital réservée aux investisseurs institutionnels, qui représente 95% du total des titres mis en vente, a été souscrite 5,1 fois, a précisé Aena mardi.

Les titres initialement alloués aux trois actionnaires stratégiques, Ferrovial, Corp Alba et le fonds britannique TCI, devraient être alloués à des investisseurs institutionnels, a également noté le groupe.

Corp Alba et Ferrovial ont en effet renoncé à participer au noyau dur et TCI a acquis une part du capital dans le cadre de la tranche institutionnelle, s'assurant de conserver une représentation au conseil d'administration.

A l'issue de l'introduction, le flottant représentera 44,6% du capital, et même 49% si les banques chargées de l'introduction choisissent de lever l'option de surallocation, ce qui est probable au vu de la demande.

La première cotation d'Aena est prévue mercredi. (Robert Hetz, Marc Angrand pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)