La Grèce a d'autres options que l'Union européenne-ministre

mardi 10 février 2015 08h29
 

ATHENES, 10 février (Reuters) - Si la Grèce ne parvient pas à trouver un accord sur l'aménagement de sa dette avec ses partenaires européens, elle pourrait solliciter de l'aide ailleurs, affirme le ministre grec de la Défense Panos Kammenos.

"Nous voulons un accord. Mais s'il n'y a pas d'accord -espérons qu'il y en aura un - et si nous voyons que l'Allemagne demeure intransigeante et veut faire exploser l'Europe, alors nous devrons recourir à un plan B", explique Panos Kammenos.

"Le plan B est de trouver une autre source de financement", déclare-t-il dans une émission nocturne de la télévision grecque diffusée mardi matin.

"Cela pourrait être les Etats-Unis au mieux, cela pourrait être la Russie, cela pourrait être la Chine ou d'autres pays", ajoute-t-il.

(Angeliki Koutanou; Pierre Sérisier pour le service français) ;))