La Turquie en tête des demandes de retrait de contenu-Twitter

lundi 9 février 2015 16h57
 

ISTANBUL, 9 février (Reuters) - La Turquie a déposé bien plus de demandes de retrait de contenus à Twitter que n'importe quel autre pays au cours du deuxième semestre 2014, montrent des chiffres publiés lundi par la plate-forme.

Ces chiffres donnent corps aux craintes d'atteintes à la liberté d'expression sur internet dans un pays dont le président Recep Tayyip Erdogan s'est dit déterminé à éradiquer ce qu'il présente comme des activités en ligne illégales.

Le rapport de Twitter sur la transparence montre que 477 demandes de retrait ont été formulées entre juillet et décembre, soit plus de 150% par rapport aux six premiers mois de 2014.

Suivent la Russie et l'Allemagne, avec, respectivement 91 et 43 demandes.

Dans l'ensemble les demandes de retrait de contenu adressées par des gouvernements ont augmenté de 40%.

La Turquie a provisoirement bloqué en mars dernier l'accès à Twitter et YouTube, en pleine campagne électorale, après que des écoutes téléphoniques présentées comme preuves de la corruption de proches d'Erdogan eurent été publiées sur les deux sites.

Voir aussi:

* Le Transparency Report de Twitter goo.gl/eVmt0c (Humeyra Pamuk et Jonny Hogg; Nicolas Delame pour le service français)