30 octobre 2014 / 22:54 / il y a 3 ans

LEAD 1-Ukraine, Russie et UE signent un accord sur le gaz

par Alastair Macdonald

BRUXELLES, 30 octobre (Reuters) - L‘Ukraine, la Russie et l‘Union européenne (UE) ont signé jeudi soir à Bruxelles un accord garantissant les livraisons de gaz russe à l‘Ukraine durant l‘hiver, après quatre mois d‘interruption due aux tensions politiques entre Kiev et Moscou.

Le commissaire européen à l‘Energie, Günther Oettinger, qui a fait office de médiateur dans ces discussions, a qualifié cet accord de “première lueur” d‘apaisement dans les relations entre l‘Ukraine et la Russie, tendues en raison de l‘arrivée au pouvoir à Kiev de partisans d‘un rapprochement avec l‘UE.

Cet accord court jusqu‘en mars 2015, a précisé une porte-parole de la Commission européenne (CE) tandis que les ministres de l‘Energie des deux pays et Günther Oettinger paraphaient le document.

Les négociations ont été ardues jusqu‘au bout. Elles ont même été suspendues dans la matinée alors que la Russie réclamait davantage de garanties de la part de l‘UE sur le paiement par l‘Ukraine du gaz russe.

S‘exprimant à Kiev, le Premier ministre ukrainien, Arseni Iatseniouk, a pour sa part déclaré que l‘UE avait accepté de se porter garante auprès de Kiev du fait que la Russie allait bien respecter l‘accord, notamment en ce qui concerne les tarifs.

Arseni Iatseniouk, dont les chiffres ont été par la suite confirmés par Moscou, a déclaré que l‘Ukraine allait payer 378 dollars le millier de mètres cubes de gaz russe jusque fin 2014 puis 365 dollars au cours du premier trimestre 2015.

Il a ajouté que Kiev était prête à régler immédiatement toutes ses dettes à l‘égard du groupe russe Gazprom dès qu‘un accord serait signé. Une somme de 1,45 milliard de dollars sera versée sans délai puis une autre de 1,65 milliard d‘ici la fin de l‘année, a-t-il détaillé.

Le ministre russe de l‘Energie, Alexandre Novak, a souligné que l‘Ukraine devrait tout de même payer les livraisons de gaz russe à l‘avance désormais.

La suspension des livraisons de gaz russe à l‘Ukraine, par laquelle transite aussi une partie du gaz russe destiné à certains pays de l‘UE, n‘a eu guère d‘effets concrets depuis juin mais l‘approche de l‘hiver et la baisse des températures ont rendu un accord plus urgent.

“Il n‘y a désormais plus aucune raison pour que les peuples en Europe aient froid cet hiver”, s‘est réjoui José Manuel Barroso, qui a assisté à la signature de l‘accord à la veille de son départ de la présidence de la Commission européenne.

Le secteur gazier contribue à hauteur d‘environ 20% au budget de la Russie, dont l‘économie pâtit des sanctions de l‘UE et des Etats-Unis, qui l‘accusent de soutenir une agitation séparatiste pro-russe dans l‘est de l‘Ukraine. (Avec Katya Golubkova, Lidia Kelly et Vladimir Soldatkin à Moscou et Tom Koerkemeier, Phil Blenkinsop et Foo Yun Chee à Bruxelles; Bertrand Boucey pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below