LEAD 1-E.ON-Offres sur les actifs espagnols d'ici au 3/11-sources

mercredi 29 octobre 2014 16h05
 

(Actualisé avec des précisions, contexte)

par Christoph Steitz et Andrés González

FRANCFORT/MADRID, 29 octobre (Reuters) - E.ON a demandé aux candidats intéressés par ses actifs espagnols de soumettre des offres contraignantes d'ici au 3 novembre, ont déclaré mercredi à Reuters trois sources proches du dossier, ajoutant que ces actifs pourraient se vendre jusqu'à 2,2 milliards d'euros, aidant ainsi la première "utility" allemande à réduire son endettement.

Parmi les candidats en question figurent l'australien Macquarie, le fonds de capital investissement CVC Capital Partners et Endesa, première société espagnole de services aux collectivités, contrôlée par l'italien Enel, ont ajouté les sources.

Deux consortiums seraient également en lice. L'espagnol Grupo Villar Mir s'est allié à First State Investments, la filiale de gestion d'actifs de Commonwealth Bank of Australie , ont précisé deux des sources.

Le deuxième consortium regroupe le gazier et électricien espagnol Gas Natural et Madrilena Red de Gas, un distributeur de gaz espagnol propriété de Morgan Stanley Infrastructure.

Le société allemande de services aux collectivités veut vendre ses actifs en Espagne et en Italie, espérant récupérer une partie au moins de son investissement après avoir consacré 11,5 milliards d'euros à l'Europe du sud en 2007.

Depuis lors, la demande d'énergie en Europe stagne et E.ON a du déprécier la moitié environ de la valeur des actifs. Le groupe allemand veut lever des fonds pour réduire un endettement qui approche les 30 milliards d'euros et s'adapter à une crise sectorielle causée par une demande faible et le développement des énergies renouvelables à travers l'Europe.

E.ON emploie 1.200 personnes en Espagne et est propriétaire de centrales thermiques représentant une puissance de 3,2 gigawatts, ainsi que de 1,1 gigawatts d'énergies renouvelables.   Suite...