Ambiance de guerre froide au sommet de Sanofi

mardi 28 octobre 2014 18h32
 

* Relations compliquées entre Weinberg et Viehbacher

* La revue des produits matures en question

par Noëlle Mennella et Natalie Huet et Gwénaëlle Barzic

PARIS, 28 octobre (Reuters) - Le directeur général de Sanofi , Christopher Viehbacher, n'a obtenu de Serge Weinberg, le président du conseil d'administration, aucune réponse sur son avenir dans le groupe, bien qu'il ait posé la question avec insistance lundi en séance, a-t-on appris de sources proches du géant pharmaceutique.

Serge Weinberg a simplement répondu que la succession de Christopher Viehbacher "n'était pas à l'ordre du jour du conseil", ont déclaré ces sources, évoquant un durcissement des tensions entres les deux hommes.

Le président du conseil s'est ainsi contenté de répéter les termes d'un communiqué publié par Sanofi après la diffusion par le quotidien Les Echos d'une lettre de Christopher Viehbacher dans laquelle il écrit avoir été informé que Serge Weinberg recherchait "activement" quelqu'un pour lui succéder.

Dans un entretien téléphonique accordée à Reuters, Christopher Viehbacher a confirmé les propos attribués à Serge Weinberg.

Défendant son bilan, il a rappelé qu'en mai dernier l'assemblée générale avait approuvé à 99% le renouvellement de son mandat proposé par le conseil d'administration.

"Je ne vois pas ce qui a pu se produire depuis, d'autant que tous les résultats sont positifs à ce jour", s'interroge celui qui est aux manettes de Sanofi depuis six ans et qui considère y avoir fait du bon travail.   Suite...