Grèce-Les tests bancaires moins dramatiques qu'anticipé

dimanche 26 octobre 2014 17h07
 

par George Georgiopoulos et Lefteris Papadimas

ATHENES, 26 octobre (Reuters) - Trois des quatre principales banques grecques ont échoué à l'examen de leur solidité financière conduit par la Banque centrale européenne (BCE) mais la Banque de Grèce a dit qu'une seule d'entre elles devrait renforcer ses fonds propres, un soulagement pour Athènes qui envisage de s'affranchir du plan d'aide de l'Union européenne et du Fonds monétaire international (FMI).

Les résultats de l'examen global de la situation financière des banques européennes par la BCE montrent que National Bank et Eurobank présentaient à la fin de l'année dernière des déficits de fonds propres de 3,43 milliards d'euros et 4,64 milliards respectivement.

Le gouverneur de la Banque de Grèce, Yannis Stournaras, a toutefois déclaré à Reuters qu'après prise en compte des plans de restructuration, seule Eurobank affichait un déficit de fonds propres dans le cas du scénario "stressé" de la BCE et que ce manque n'était que de 17,5 millions d'euros.

Le système bancaire grec semblait particulièrement exposé dans le cadre de l'examen global conduit par la BCE et des analystes avaient estimé que son déficit de fonds propres pourrait atteindre 1,5 milliard d'euros au total.

Les résultats annoncés dimanche sont particulièrement bienvenus pour le gouvernement grec, qui espère utiliser l'essentiel des 11 milliards d'euros restant du fonds public de renflouement des banques pour faciliter la sortie du plan d'aide de la zone euro et du Fonds monétaire international.

"Les résultats pour les banques grecques sont meilleurs que ce que le marché attendait" a dit Takis Zamanis, responsable du trading de Beta Securities. "Le gouvernement est en position favorable dans les négociations avec la troïka", composée du FMI, de l'UE et de la BCE.

Selon la BCE et après prises en compte des plans de restructuration, le déficit de fonds propres de National Bank ressortait à 273,38 millions d'euros et celui d'Eurobank à 70,66 millions, ni l'une ni l'autre n'atteignant le minimum requis de fonds propres au titre de la revue de la qualité des actifs (AQR).

La BCE a toutefois souligné que les résultats de cette dernière ne prenait pas en compte le renforcement des fonds propres et les restructurations intervenues cette année.   Suite...