Areva-Varin "infirme a priori" la cession d'un tiers du capital

mercredi 23 novembre 2016 12h19
 

PARIS, 23 novembre (Reuters) - Philippe Varin, le président du conseil d'administration d'Areva, a déclaré mercredi qu'il infirmait "a priori" l'hypothèse d'une ouverture du capital du groupe à hauteur de 33%, un seuil maximum envisagé dans le cadre de la restructuration du spécialiste public du nucléaire.

Cette déclaration intervient alors que la presse rapportait mardi que le chinois CNNC, le japonais Mitsubishi Heavy Industries (MHI) et le kazakh Kazatomprom injecteraient chacun environ 400 millions d'euros dans Areva pour prendre chacun 11% du capital du groupe.

Les questions de gouvernance "ne simplifient pas" les discussions avec les partenaires potentiels d'Areva et l'Etat veillera au respect du droit des actionnaires minoritaires du groupe, a également déclaré Philippe Varin mercredi lors d'une audition à l'Assemblée nationale. (Benjamin Mallet, édité par Jean-Michel Bélot)