Hinkley Point-Des administrateurs d'EDF saisissent la justice-CGT

mercredi 31 août 2016 12h11
 

PARIS, 31 août (Reuters) - Cinq administrateurs d'EDF représentant des salariés ont engagé une procédure en référé auprès du tribunal de commerce de Paris pour obtenir l'annulation de la décision finale d'investissement du groupe dans le projet Hinkley Point, a annoncé mercredi la CGT.

Le conseil d'administration d'EDF a voté le 28 juillet à une étroite majorité de dix voix contre sept en faveur du lancement de ce projet de construire deux réacteurs nucléaires de type EPR en Angleterre pour 18 milliards de livres sterling (21 milliards d'euros).

Mais quelques heures plus tard, Londres a annoncé qu'il ne comptait prendre sa décision qu'au début de l'automne et certains administrateurs estiment aujourd'hui qu'ils auraient dû être informés des intentions du nouveau gouvernement britannique.

La décision du conseil d'EDF est intervenue après des mois d'opposition des syndicats CGT, CFE-CGC et FO, qui voulaient un report du projet Hinkley Point en faisant valoir qu'il mettrait en péril les finances de l'entreprise et que celle-ci devait attendre le retour d'expérience des EPR en construction en France (Flamanville) et en Chine (Taishan).

EDF n'a pas souhaité commenter la procédure engagée par une partie de ses administrateurs. (Benjamin Mallet, édité par Dominique Rodriguez)