EDF prolonge le parc nucléaire français au plan comptable

vendredi 29 juillet 2016 07h56
 

PARIS, 29 juillet (Reuters) - EDF a annoncé vendredi une prolongation de la durée d'amortissement dans ses comptes d'une partie des centrales nucléaires françaises, dont le groupe estime pouvoir porter la durée de vie de quarante à cinquante ans.

Cette décision concerne les centrales de 900 mégawatts (MW), soit 32 des 58 réacteurs nucléaires en service en France, mais ne préjuge pas des décisions d'autorisation de poursuite d'exploitation individuelles qui seront données ultérieurement par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN).

En outre, elle n'intègre pas les deux réacteurs de 900 MW de Fessenheim (Haut-Rhin), dont la fermeture est programmée.

EDF a également publié vendredi des résultats semestriels pénalisés notamment par la chute des prix de marché de l'électricité, mais a confirmé l'ensemble de ses objectifs.

L'électricien public, dont l'Etat français détient 84,9% du capital, a enregistré au 30 juin un résultat net part du groupe de 2.081 millions d'euros (-17,2%), un résultat net courant de 2.968 millions (+1,4%) et un chiffre d'affaires de 36.659 millions (-5,7%).

(Benjamin Mallet, édité par Dominique Rodriguez)