Axa se retire de l'industrie du tabac, cède 1,8 md d'actifs

lundi 23 mai 2016 08h32
 

PARIS, 23 mai (Reuters) - L'assureur français Axa a confirmé lundi qu'il allait se désengager de l'industrie du tabac, ce qui se traduira par des cessions d'actifs représentant un total de 1,8 milliard d'euros.

Dans un communiqué qui confirme des informations rapportées un peu plus tôt par la BBC, Axa rappelle que la cigarette tue 6 millions de personnes par an, un chiffre qui devrait être porté à 8 millions d'ici 2030.

"Son coût, estimé à 2.100 milliards d'euros par an, est comparable à ceux de la guerre et du terrorisme combinés. Les ravages sur la santé humaine causés par le tabac sont plus coûteux pour la société que ceux de l'alcool ou de l'obésité", souligne la société dans le communiqué.

L'assureur compte immédiatement céder les actions des entreprises de l'industrie du tabac qu'il détient, soit un portefeuille d'environ 0,2 milliard d'euros.

Axa va également cesser d'investir dans des obligations d'entreprises du secteur et réduire progressivement son portefeuille d'obligations dont la valeur actuelle représente 1,6 milliard.

"Cette décision a un coût mais notre conviction est claire : le coût humain du tabac est dramatique, son coût économique est énorme. (...) nous espérons que d'autres acteurs du secteur de l'assurance nous suivront dans cette voie", déclare Thomas Buberl, directeur général adjoint et futur directeur général d'Axa, cité dans le communiqué.

Le communiqué :

go.axa.com/1qE0a13

(Gwénaëlle Barzic, édité par Véronique Tison)