EDF-Hinkley Point coûterait £3 mds de plus en cas d'aléas

jeudi 12 mai 2016 09h37
 

PARIS, 12 mai (Reuters) - Le projet de construction de deux réacteurs nucléaires de type EPR à Hinkley Point, en Angleterre, comprend "une marge pour aléas" et pourrait coûter au total 20,7 milliards de livres sterling (26,2 milliards d'euros environ), a annoncé jeudi le groupe français.

EDF, qui a confirmé la consultation de son comité central d'entreprise (CCE) sur les termes du partenariat avec le groupe chinois CGN, n'évoquait jusqu'ici qu'un coût de 18 milliards de livres.

"L'engagement en fonds propres des partenaires comprend une marge pour aléas et atteindrait ainsi un montant total de 13,8 milliards de livres sterling pour le groupe EDF et 6,9 milliards pour CGN", a-t-il fait savoir dans un communiqué publié dans la nuit de mercredi à jeudi.

"Le planning opérationnel prévoit la mise en service du premier réacteur 115 mois après la décision finale d'investissement", a également indiqué EDF.

La mise en service du projet Hinkley Point pourrait ainsi n'intervenir qu'en 2026, alors qu'EDF évoquait 2025 en octobre dernier, lors de l'annonce d'une série d'accords avec le gouvernement britannique et CGN. (Benjamin Mallet, édité par Jean-Michel Bélot)