EDF confirme viser le T4 2018 pour le démarrage de Flamanville

jeudi 24 mars 2016 18h15
 

PARIS, 24 mars (Reuters) - EDF a confirmé jeudi qu'il visait un démarrage du réacteur nucléaire EPR de Flamanvile (Manche) au quatrième trimestre 2018 au vu de l'état d'avancement de sa construction.

Le groupe précise que les contrôles qualité effectués ont permis d'établir que l'ensemble des opérations de montage répondait aux exigences attendues.

"Sur les 32 soudures réalisées sur le circuit primaire, une seule doit faire l'objet d'une procédure de reprise pour garantir sa conformité", indique-t-il dans un communiqué.

"Les opérations de montages mécaniques du circuit primaire principal du réacteur EPR de Flamanville sont terminées et ont permis l'installation et l'assemblage des gros composants (les quatre générateurs de vapeur, la cuve, le pressuriseur et les pompes primaires)", écrit EDF.

Cette étape, ajoute le groupe, est le premier jalon-clé fixé au premier trimestre 2016.

"L'atteinte de ce premier jalon est une étape-clé vers le démarrage du réacteur programmé au quatrième trimestre 2018", commente Xavier Ursat, directeur exécutif d'EDF, cité dans le communiqué.

L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) avait dévoilé en avril l'existence de défauts dans la composition de l'acier dans certaines zones du couvercle et du fond de la cuve du réacteur, et des tests avaient été lancés pour en éprouver la résistance.

(Noëlle Mennella, édité par Dominique Rodriguez)