Crédit agricole estime son capital conforme à la réglementation

lundi 21 décembre 2015 20h35
 

PARIS, 21 décembre (Reuters) - Le groupe Crédit agricole a déclaré lundi soir que le niveau de ses fonds propres était conforme aux exigences de la nouvelle réglementation bancaire de Bâle III.

L'établissement bancaire français précise dans un communiqué que les superviseurs européens ont demandé à la banque d'avoir un ratio de solvabilité financière dit "common equity tier one" d'au moins 9,50% à compter du 1er janvier prochain.

A ce ratio de 9,50% vient s'ajouter une surcharge de capital de 0,25% imposée aux établissements bancaires considérés comme systémique.

Ces exigences de fonds propres s'inscrivent dans le cadre de la directive européenne CRD IV pour la mise en place de la réglementation de Bâle III.

"Dans ce contexte, le groupe Crédit agricole dispose de l'un des meilleurs niveaux de solvabilité parmi les banques européennes comparables, avec un ratio de capital CET1 consolidé s'élevant à 13,3 % au 30 septembre 2015", souligne la banque française. "Ce qui représente un coussin de 355 points de base au-dessus du niveau minimum de 9,75 % applicable au 1er janvier 2016."

Le groupe bancaire estime également que les fonds propres de sa filiale cotée, Crédit agricole SA, sont également en ligne avec les attentes de la nouvelle réglementation.

Il ajoute que les régulateurs européens ont demandé à Crédit agricole SA d'avoir un ratio de fonds propres CET 1 d'au-moins d'au-moins 9,50% à partir du 1er juin 2016, mais sans contrainte de surcharge en capital.

A fin septembre 2015, le ratio de fonds propres de Crédit agricole SA s'est élevé à 10,4%.

"Crédit agricole SA a pour objectif d'avoir un ratio CET1 consolidé à fin 2016 de 150 points de base au-dessus des exigences minimum de la BCE (Banque centrale européenne, Ndlr) et de maintenir un tel coussin à l'avenir", fait savoir la banque. "Ce qui se traduit par un objectif de ratio CET1 (...) d'environ 11%."   Suite...