Engie-Belgique et pétrole plombent les résultats du S1

mercredi 29 juillet 2015 18h26
 

PARIS, 29 juillet (Reuters) - Engie (ex-GDF Suez) a publié mercredi des résultats en forte baisse au titre du premier semestre 2015, pénalisés notamment par la chute des prix du pétrole et l'arrêt de trois réacteurs nucléaires en Belgique, et a confirmé ses objectifs.

Le producteur et distributeur de gaz et d'électricité a redit dans un communiqué qu'il tablait pour 2015 sur un résultat net récurrent part du groupe de 2,85 à 3,15 milliards d'euros (à climat moyen en France), conformément aux prévisions ajustées à la baisse qu'il avait annoncées en mai.

Cette prévision repose sur une estimation de résultat brut d'exploitation (Ebitda) et de résultat opérationnel courant de respectivement 11,55 à 12,15 milliards d'euros et 6,65 à 7,25 milliards.

Le groupe continue en outre de viser un ratio dette nette sur Ebitda inférieur ou égal à 2,5 et le maintien d'une notation de catégorie "A", de même qu'un dividende d'un minimum de 1 euro par action au titre de 2015, payable en numéraire.

Engie a enregistré au titre du premier semestre un résultat net part du groupe de 1,1 milliard d'euros (-56%), un résultat net récurrent part du groupe de 1,8 milliard (-12%), un Ebitda de 6,1 milliards (-4,8% en brut, -8,4% en organique) et un chiffre d'affaires de 38,5 milliards (-1,9% en brut, -5,4% en organique). (Benjamin Mallet, édité par Dominique Rodriguez)