Wall Street finit en hausse avec les fusions-acquisitions

lundi 24 février 2014 22h43
 

par Caroline Valetkevitch

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé en hausse de plus de 0,5% lundi, le S&P 500 ayant inscrit au passage un nouveau record en séance, à la faveur d'un regain d'activité dans le domaine des fusions-acquisitions.

L'indice Dow Jones a gagné 0,64%, soit 103,84 points, à 16.207,14. Le S&P-500, plus large, a pris 11,36 points, soit 0,62%, à 1.847,61. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 29,56 points (+0,69%) à 4.292,97.

Avec le gain de ce jour, le S&P 500, indice de référence des gérants de fonds, revient quasiment en territoire positif depuis le début de l'année, effaçant ainsi l'accès de faiblesse qu'avait connu Wall Street entre janvier et février en raison, notamment, des turbulences qui avaient secoué les marchés émergents.

En séance, le S&P a atteint un nouveau pic historique de 1.858,71 points, détrônant ainsi le précédent record, remontant au 15 janvier, de 1.850,84. De son côté, le Nasdaq se traite à un plus haut de quelque 14 ans.

Les gains du S&P se sont accélérés après que l'indice a franchi la barre technique des 1.841 points mais l'élan haussier s'est essoufflé en toute fin de séance.

"Ceci (les 1.841 points) a, d'un point de vue technique, suscité une sorte d'engouement pour les actions", a estimé Mark Luschini, chargé des investissements chez Janney Montgomery Scott.

Ce dernier a également noté que le retour à un semblant de calme en Ukraine, où des troubles ont abouti ce week-end à la destitution du président Viktor Ianoukovitch, a encouragé la prise de risques.

S'agissant des fusions-acquisitions, RF Micro Devices, fabricant de circuits intégrés radiofréquences, a annoncé son intention d'acquérir pour environ 1,6 milliard de dollars (1,2 milliard d'euros) son concurrent TriQuint Semiconductor afin de se renforcer dans les puces pour appareils portables.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS