Les indices pourraient marquer le pas à Wall Street

dimanche 23 février 2014 19h22
 

par Chuck Mikolajczak

NEW YORK (Reuters) - En terminant dans le rouge vendredi soir, les principaux indices boursiers américains ont connu un coup d'arrêt après deux hausses hebdomadaires consécutives, le S&P 500 semblant incapable de se hisser au delà du record atteint le 14 janvier.

Avec une saison des résultats qui touche à sa fin, les investisseurs devront se contenter la semaine prochaine de l'agenda des indicateurs et des interventions de Janet Yellen pour se faire une opinion sur les perspectives de la politique monétaire américaine.

La nouvelle présidente de la Réserve fédérale est attendue jeudi devant la Commission bancaire du Sénat pour une audition semestrielle.

Elle y sera notamment invitée à donner son opinion sur l'impact qu'ont pu avoir les caprices de la météo aux Etats-Unis sur l'activité économique.

Yelena Shulyatyeva, économiste de BNP Paribas à New York, explique que les investisseurs et les économistes auront une attention toute particulière sur les réponses qu'apportera la présidente de la Fed aux "questions sur la météo, sur l'impact qu'elle pense que la météo a eu sur l'activité et à quel point la Fed s'en préoccupe."

Les intervenants devraient également surveiller les propos de Janet Yellen pour y déceler la trace des intentions de la Fed sur la poursuite du dénouement de son programme de rachats d'actifs.

Avec un retour du taux de chômage à un niveau proche de 6,5%, l'objectif de la Fed, le débat sur la nécessité d'un relèvement des taux directeurs commence à s'intensifier.

L'agenda des indicateurs de la semaine prochaine couvre plusieurs pans de l'activité économique, de la confiance des ménages aux chiffres préliminaires du produit intérieur brut américain au quatrième trimestre en passant par les commandes de biens durables et les ventes de logements neufs.   Suite...

 
En terminant dans le rouge vendredi soir, les principaux indices boursiers américains ont connu un coup d'arrêt après deux hausses hebdomadaires consécutives, le S&P 500 semblant incapable de se hisser au delà du record atteint le 14 janvier. /Photo d'archives/REUTERS/Brendan McDermid