Le G20 s'engage pour la croissance et l'emploi

dimanche 23 février 2014 09h43
 

par Louise Egan et Jan Strupczewski

SYDNEY (Reuters) - Les principales puissances économiques mondiales ont affiché dimanche leur volonté de générer plus de 2.000 milliards de dollars (1.450 milliards d'euros) d'activité économique supplémentaires en cinq ans et de créer des dizaines de millions d'emplois, pour tourner définitivement la page de la crise.

Le communiqué final de la réunion de deux jours des ministres des Finances et banquiers centraux du G20 à Sydney déclare que les pays du groupe vont adopter des mesures concrètes pour favoriser l'investissement et l'emploi.

"Nous allons mettre en oeuvre des politiques ambitieuses mais réalistes avec pour objectif d'augmenter notre PIB commun de plus de 2% sur les cinq prochaines années par rapport à la trajectoire associée aux politiques actuelles", dit le communiqué.

Joe Hockey, le ministre australien des Finances, hôte de la réunion, a déclaré que cette ambition ouvrait une nouvelle ère de coopération au sein du G20, dont les pays membres représentent environ 85% de l'activité économique mondiale.

"Nous nous fixons un chiffre pour la première fois", a-t-il dit. "Nous voulons créer plus de 2.000 milliards de dollars d'activité économique supplémentaire et des dizaines de millions d'emplois nouveaux."

Ces engagements chiffrés constituent une victoire pour Joe Hockey, qui a plaidé lors des débats à Sydney en faveur d'un soutien clair à la croissance face au scepticisme affiché par certains participants, notamment l'Allemagne.

"Les taux de croissance susceptibles d'être atteints résultent d'un processus très complexe", a dit après la réunion Wolfgang Schäuble, le ministre allemand des Finances. "Le résultat de ce processus ne peut pas être garanti par des responsables politiques."

RENDEZ-VOUS EN NOVEMBRE À BRISBANE   Suite...

 
La directrice générale du FMI, Christine Lagarde à Sydney. Le G20 a affiché dimanche sa volonté de générer plus de 2.000 milliards de dollars (1.450 milliards d'euros) d'activité économique supplémentaires en cinq ans et de créer des dizaines de millions d'emplois, pour tourner définitivement la page de la crise. /Photo prise le 23 février 2014/REUTERS/Jason Reed