Wall Street termine en petite baisse

vendredi 21 février 2014 22h28
 

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a terminé sur une petite baisse vendredi, la progression ayant été freinée faute d'indicateur ou de résultats majeurs susceptibles d'inciter les investisseurs à pousser des indices qui évoluent déjà à des niveaux élevés.

Les opérateurs ont, comme jeudi, gardé un oeil sur la situation en Ukraine après la signature d'un accord de sortie de crise entre la présidence et l'opposition après trois jours de violences meurtrières.

Les dossiers géopolitiques devraient d'ailleurs se retrouver au centre des préoccupations la semaine prochaine, la saison des résultats touchant à sa fin et l'agenda des indicateurs s'avérant assez mince.

Vendredi, l'annonce d'une forte baisse des reventes de logements en janvier aux Etats-Unis est venue confirmer le tassement de la reprise observé ces derniers temps mais de nombreux analystes mettent en garde contre tout alarmisme, invoquant les caprices de la météorologie pour justifier le ralentissement.

"Le marché est correctement valorisé et il y a quelques réticences à s'enflammer à ce niveau, même si les marchés d'actions restent le meilleur pari quand on se projette sur le long terme", commente Malcolm Polley de Stewart Capital Advisors.

Le Dow Jones des 30 valeurs industrielles américaines a perdu 0,19%, 29,93 points, à 16.103,30, le Standard & Poor's 500, indice de référence des gérants de fonds, a cédé 0,19%, 3,53 points, à 1.836,25 et le Nasdaq, à forte pondération technologique, a abandonné 0,1%, 4,13 points, à 4.263,41.

Sur la semaine, le Dow Jones ressort en baisse de 0,3%, le S&P de 0,1% et le Nasdaq de 0,5%.

Aux valeurs le voyagiste Priceline a pris 2,54%, les investisseurs saluant la publication de résultats meilleurs qu'attendu.

HP n'a de son côté pas soulevé l'enthousiasme, reculant de 1,32% après avoir pourtant fait part de trimestriels meilleurs qu'attendu et relevé ses prévisions.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS