Lourde perte pour Eramet en 2013, report d'un projet indonésien

vendredi 21 février 2014 11h42
 

par Benjamin Mallet

PARIS (Reuters) - Eramet a publié vendredi une lourde perte nette au titre de 2013, le groupe ayant notamment dû enregistrer une dépréciation du projet minier de Weda Bay, en Indonésie, pour lequel il a décidé de reporter sa décision d'investissement.

Lourdement pénalisé par la chute des cours du nickel, le groupe minier a également annoncé qu'il réduirait en 2014 ses investissements de l'ordre de 40% par rapport à 2012-2013, à un niveau inférieur à 400 millions d'euros, et qu'il ne verserait pas de dividende au titre de l'an passé.

Eramet a en outre dévoilé pour 2014 un objectif d'amélioration de sa productivité de l'ordre de 110 millions d'euros, après 85 millions déjà réalisés en 2013.

Evoquant des perspectives économiques et de marchés qui restent en ce début d'année "globalement dans la continuité de la fin de l'année 2013", le groupe entend réduire en 2014 les coûts de production (cash cost) de la Société Le Nickel (SLN), sa filiale calédonienne, d'un minimum de 0,4 dollar par livre.

"Un dollar US la livre sur le 'cash cost' a un impact de 90 millions d'euros sur le résultat opérationnel courant du groupe. C'est énorme", a précisé lors d'une conférence son PDG Patrick Buffet.

"Par ailleurs, j'ai demandé à la branche Nickel d'engager une réflexion globale sur une réduction très importante des frais fixes d'Eramet Nickel dans son ensemble", a-t-il ajouté.

En Bourse, Eramet perd 0,9% à 70,46 euros à 11h30, effaçant les gains enregistrés par la valeur depuis le début de l'année, à comparer à un gain de 0,3% pour l'indice SBF 120.

Eramet a enregistré en 2013 une perte nette part du groupe de 370 millions d'euros (contre un bénéfice de 9 millions en 2012), une perte opérationnelle courante de 45 millions (contre un résultat positif de 153 millions) et un chiffre d'affaires de 3.162 millions (-8%).   Suite...