Wall Street finit en hausse, le PMI manufacturier rassure

jeudi 20 février 2014 22h44
 

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a fini en hausse jeudi, sous l'impulsion d'un indice PMI manufacturier encourageant qui a compensé des résultats décevants de Wal-Mart et l'impact des incertitudes géopolitiques et économiques dans le monde.

Les indices, hésitants en début de séance après leur baisse de la veille, se sont ensuite résolument orientés à la hausse et l'indice Standard & Poor's 500 a fini à moins de dix points de sa clôture record de 1.848,38 inscrite en janvier.

L'indice de référence des gérants américains s'est adjugé 11,03 points ou 0,60% à 1.839,78 et le Dow Jones des 30 grandes valeurs a pris 92,67 points (0,58%) à 16.133,23. Le Nasdaq Composite a avancé de 29,59 points (0,70%) à 4.267,55, tiré par Facebook et Tesla Motors.

L'activité manufacturière aux Etats-Unis a accéléré en février à son rythme le plus soutenu depuis mai 2010, selon l'enquête mensuelle Markit auprès des directeurs d'achats (PMI);

"L'indice manufacturier est extrêmement positif, surtout venant après une série d'indicateurs médiocres et alors que la Fed semble décidée à poursuivre le retrait progressif de ses mesures de soutien", commente Nicholas Colas, stratège chez ConvergEx Group à New York.

Autre indicateur encourageant, les nouvelles inscriptions au chômage ont diminué la semaine dernière, à 336.000 contre 339.000 la semaine précédente.

Le marché n'a du coup pas réagi aux nouvelles turbulences sur les marchés émergents. Les violences meurtrières en Ukraine ont fait reculer la monnaie nationale, la hryvnia à un plus bas de près de cinq ans et les craintes d'un ralentissement de la croissance chinoise ont par ailleurs refait surface après la publication d'un indice manufacturier Markit/HSBC à son plus bas depuis sept mois et témoignant d'une contraction dans l'industrie.

"La bonne tenue du marché est un peu surprenante dans ce contexte, mais les investisseurs continuent d'acheter quand les cours baissent", observe Nicholas Colas.

FACEBOOK ET TESLA EN POINTE   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS