Accord entre PSA et Dongfeng, l'Etat français prendra 14%

mardi 18 février 2014 20h53
 

par Gilles Guillaume et Laurence Frost

PARIS (Reuters) - PSA Peugeot Citroën et le chinois Dongfeng Motor ont signé mardi le protocole d'accord qui doit donner une dimension capitalistique à leur partenariat industriel, a-t-on appris de sources proches du dossier.

Selon deux sources proches de PSA, le conseil de surveillance du groupe avait auparavant voté en faveur du projet au terme duquel Dongfeng et l'Etat français deviendront actionnaires de PSA dans le cadre d'une augmentation de capital d'au moins trois milliards d'euros, tandis que la famille cédera le contrôle de l'entreprise qu'elle a fondée il y a plus de deux siècles.

Ce protocole d'accord non contraignant (Memorandum of Understanding, MoU) prévoit que Dongfeng et l'Etat français injecteront chacun 800 millions d'euros pour acquérir une participation de 14% dans PSA, a précisé mardi à Reuters un dirigeant de Dongfeng associé aux discussions, sous le sceau de l'anonymat.

Le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg a confirmé dans la soirée sur Canal+ un accord entre PSA et Dongfeng et l'entrée de l'Etat dans le capital du groupe français à hauteur de 14% via un investissement de 800 millions d'euros.

"Les contribuables français vont mettre 800 millions, presqu'un milliard d'euros" dans PSA, a-t-il dit. "Nous avons orchestré le renouveau, la renaissance de PSA."

Les deux groupes se sont refusés à tout commentaire.

THIERRY PEUGEOT S'INCLINE

Le projet d'alliance entre la filiale bancaire de PSA et la banque espagnole Santander a aussi été entériné, ont ajouté les sources proches de PSA.   Suite...

 
Dans une usine Dongfeng Peugeot Citroën à Wuhan, dans la province chinoise de Hubei. Selon des sources proches du dossier, PSA Peugeot Citroën et le chinois Dongfeng Motor ont signé mardi le protocole d'accord qui doit donner une dimension capitalistique à leur partenariat industriel. /Photo prise le 13 février 2014/REUTERS/Darley Shen