Actavis acquiert Forest Labs pour 25 milliards de dollars

mardi 18 février 2014 20h22
 

par Caroline Humer et Esha Dey

(Reuters) - Le groupe pharmaceutique Actavis, spécialiste des médicaments génériques, a annoncé mardi le rachat de Forest Labs pour environ 25 milliards de dollars (18,2 milliards d'euros) en numéraire et en actions, renforçant son portefeuille de médicaments spécifiques, notamment pour le traitement de troubles neurologiques.

L'opération constitue une nouvelle victoire pour l'investisseur activiste Carl Icahn, deuxième actionnaire de Forest Labs, qui critiquait ouvertement la stratégie de la société.

Actavis précise que les actionnaires de Forest Labs recevront 0,3306 action ordinaire Actavis et 26,04 dollars en cash pour chaque titre apporté, soit un paiement total de 89,48 dollars par action. Ce prix représente une prime de 25% par rapport au cours de clôture de Forest vendredi.

Le rachat de Forest Labs marque pour Actavis l'aboutissement d'une série de transformations entamée il y a deux ans: connue jusqu'alors sous le nom de Watson Pharmaceuticals, le groupe avait acquis le suisse Actavis pour environ 5,6 milliards de dollars, puis il avait adopté sa raison sociale.

L'an dernier, il a racheté l'irlandais Warner Chilcott pour 8,5 milliards et transféré son siège social à Dublin, où il bénéficie entre autres d'un taux imposition nettement plus bas.

Sur le plan stratégique, Actavis cherche à se démarquer de ses principaux concurrents, comme l'israélien Teva Pharmaceuticals Industries et l'américain Mylan, en rachetant des fabricants de traitements spécifiques afin d'accroître ses marges.

Forest, qui a acquis en janvier le laboratoire Aptalis pour 2,9 milliards de dollars, verra bientôt plusieurs de ses principaux brevets tomber dans le domaine public, dont celui du traitement Namenda contre la maladie d'Alzheimer.

CARL ICAHN CRIE VICTOIRE   Suite...

 
Le groupe pharmaceutique Actavis, spécialiste des médicaments génériques, a annoncé mardi le rachat de Forest Labs pour environ 25 milliards de dollars (18,2 milliards d'euros) en numéraire et en actions, renforçant son portefeuille de médicaments spécifiques, notamment pour le traitement de troubles neurologiques. /Photo d'archives/REUTERS/Jacky Naegelen