Le Medef veut combiner CICE et baisse des cotisations

mardi 18 février 2014 13h41
 

PARIS (Reuters) - Le Medef a souhaité mardi pouvoir combiner le crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE) et une division par deux des cotisations famille d'ici 2017 afin de réduire le coût du travail sur toute l'échelle des salaires.

Cette solution respecte le montant de 30 milliards d'euros de baisse du coût du travail promise par François Hollande d'ici la fin du quinquennat et aiderait les entreprises exportatrices, les plus confrontées à la concurrence internationale, qui bénéficient relativement peu du CICE.

"Gardons, pour les deux prochaines années, les allègements 'Fillon' et le CICE tel qu'il est aujourd'hui, et utilisons les 10 milliards prévus pour des allègements de cotisations famille", a dit le président de l'organisation patronale, Pierre Gattaz, lors de sa conférence de presse mensuelle.

Pour soutenir l'emploi peu rémunéré, gisement de créations d'emplois le plus important, les allègements de cotisations "Fillon" et le CICE seraient conservés. La dizaine de milliards d'euros de réduction du coût du travail supplémentaire irait à une baisse progressive des cotisations famille des entreprises pour les diviser par deux en 2017, à environ 2,6%.

"C'est notre proposition de démarrage sur les deux prochaines années. Ensuite, il faudra sans doute qu'on simplifie ça", a dit Pierre Gattaz.

François Hollande lui-même, lors de sa conférence de presse du 14 janvier, avait laissée ouverte la question de la cohabitation du CICE et des naisses des cotisations famille.

Cette piste semble compatible avec les souhaits exprimés par la CGPME, une autre grande organisation patronale. Cette dernière souhaite elle aussi dans un premier temps conserver le CICE et réduire de moitié le taux des cotisations familiales.

RÉUNION LE 28 FÉVRIER

Dans un second temps, la suppression totale de ces dernières se substituerait au CICE et le plafond des allègements de charge "Fillon" serait relevé, a expliqué le président de la CGPME, Jean-François Roubaud, à Reuters.   Suite...

 
Pierre Gattaz, président du Medef. L'organisation patronale souhaite pouvoir combiner le crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE) et une division par deux des cotisations famille d'ici 2017 afin de réduire le coût du travail sur toute l'échelle des salaires. /Photo prise le 18 février 2014/REUTERS/Benoît Tessier