Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

mardi 18 février 2014 13h22
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mardi à la Bourse de Paris, en baisse à la mi-journée, pénalisée par le recul inattendu de l'indice ZEW mesurant le sentiment des investisseurs en Allemagne.

A 12h52, l'indice CAC 40 cède 0,35% à 4.320,19 points.

* ALSTOM (-4,65%) accuse la plus forte baisse du SBF 120 dans des volumes représentant le double de leur moyenne quotidienne des trois dernies mois sur NYSE Euronext, après être tombé en matinée à son niveau de novembre 2005 à 19,80 euros.

Les investisseurs s'inquiètent de la santé du spécialiste des infrastructures électriques et ferroviaires après que Les Echos ont évoqué un audit demandé par l'Etat et une augmentation de capital, au lendemain de la dépréciation de la participation de BOUYGUES (-2,4%) dans le groupe.

* En revanche, CASINO gagne 4,49%, les résultats publiés par le distributeur rassurant les investisseurs sur son exposition aux pays émergents.

De son côté, CARREFOUR abandonne 1,43%.

* LAFARGE recule de 3,23%. Goldman Sachs a abaissé son conseil sur la valeur de "neutre" à "vendre", plusieurs raisons incitant le broker à la prudence, dont les effets des évolutions de devises des pays émergents, des interrogations sur l'efficacité du plan de réduction des coûts du cimentier ou encore un positionnement à long terme jugé peu intéressant.

* VALLOUREC lâche 3,1% à 39,18 euros. Des analystes évoquent une dynamique moins porteuse et estiment que les résultats annuels, publiés à la fin du mois, pourraient être inférieurs aux attentes en raison d'un effet devise défavorable. La valeur teste également sa moyenne mobile à 50 jours, à 38,86 euros.

* AIR LIQUIDE perd 1,29% à 98,05 euros. Le groupe a publié des résultats 2013 favorisés par une accélération de sa croissance aux Etats-Unis et en Chine ainsi que par des économies de coûts plus élevées que prévu, mais, selon un broker, la valeur pâtit de l'annonce de l'attribution d'une action gratuite pour 10 actions existantes.   Suite...

 
Alstom(-4,65%) accuse la plus forte baisse du SBF 120 vers 12h50 quand le CAC cède, lui, 0,35%. Les investisseurs s'inquiètent de la santé du spécialiste des infrastructures électriques et ferroviaires après que Les Echos ont évoqué un audit demandé par l'Etat et une augmentation de capital. /Photo prise le 21 janvier 2014/REUTERS/Vincent Kessler