La famille Peugeot vote pour l'accord avec Dongfeng

lundi 17 février 2014 22h27
 

par Gilles Guillaume et Laurence Frost

PARIS (Reuters) - Les conseils d'administration d'Etablissements Peugeot Frères et de FFP, la holding de la famille Peugeot, ont voté lundi soir en faveur du protocole d'accord conclu avec le chinois Dongfeng sur les modalités d'une augmentation de capital pour PSA Peugeot Citroën, a-t-on appris de deux sources proches du dossier.

"L'ensemble des projets ont été actés", a dit l'une d'entre elles. "Les deux conseils ont acté le projet avec Dongfeng, l'augmentation de capital et le projet d'alliance entre la banques de PSA et Santander."

Débutés en début d'après-midi, les conseils d'administration se sont achevés tard dans la soirée. Les sources n'ont pas été en mesure de dire par combien de voix les projets présentés ont été adoptés.

Avec environ 25% du capital, les Peugeot sont le principal actionnaire du groupe automobile français. A l'issue de la prochaine augmentation de capital, ils devraient voir leur participation ramenée autour de 14%, soit au même niveau que Dongfeng et que l'Etat français, qui feront leur entrée au tour de table.

Malgré l'opposition de Thierry Peugeot, président du conseil de surveillance et ardent défenseur de l'indépendance du groupe, la famille se prépare ainsi à renoncer au contrôle d'une entreprise qu'elle a fondée il y a plus de deux siècles.

Connue au début du 19e siècle pour ses moulins à café et son outillage, Peugeot a produit en 1891 l'une des premières voitures de série au monde. La famille avait déjà laissé diluer sa participation en mars 2012, lors de l'augmentation de capital organisée dans le cadre d'une alliance avec General Motors, puisqu'elle détenait jusqu'alors 30,96% du capital.

GM est sorti du capital du groupe en décembre dernier.

LES ACTIONNAIRES DEVRONT SE PRONONCER   Suite...

 
Les conseils d'administration d'Etablissements Peugeot Frères et de FFP, la holding de la famille Peugeot, ont voté lundi en faveur du protocole d'accord conclu avec le chinois Donfgeng sur les modalités d'une augmentation de capital pour PSA Peugeot Citroën, selon deux sources proches du dossier. /Photo prise le 13 décembre 2013/REUTERS/Jacky Naegelen