La reprise en zone euro se renforce, des risques persistent

vendredi 14 février 2014 13h56
 

par Martin Santa et Sarah Marsh et Leigh Thomas

BRUXELLES/BERLIN (Reuters) - Des performances meilleures qu'attendu en Allemagne et en France ont permis à la zone euro d'enregistrer au quatrième trimestre une croissance supérieure aux prévisions et laissent espérer une reprise solide en 2014 en dépit de la persistance de facteurs de risque.

Le produit intérieur brut (PIB) de l'ensemble des pays utilisant la monnaie unique a augmenté de 0,3% par rapport au troisième trimestre et de 0,5% par rapport à la même période de 2012, selon la première estimation d'Eurostat publiée vendredi.

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une croissance de 0,2% d'un trimestre sur l'autre et de 0,4% sur un an.

La zone euro, dont le PIB représente quelque 9.500 milliards d'euros par an, est sortie au deuxième trimestre de l'an dernier de la plus longue récession de sa jeune histoire, mais ses perspectives de reprise restent assombries par un chômage record, de multiples risques extérieurs, l'austérité budgétaire et la faiblesse de l'inflation.

Eurostat ne publiera que le 5 mars le détail des statistiques mais pour les analystes, le PIB d'octobre-décembre a été tiré avant tout par les exportations et l'investissement.

"Même si des indicateurs avancés suggèrent que la reprise s'est encore accentuée en début d'année, une reprise soutenue n'est malheureusement pas encore assurée", estime Martin van Vliet, analyste d'ING.

Plus positifs, certains observateurs soulignent que, pour la première fois depuis près de trois ans, les six principales économies de la zone euro ont vu leur économie croître au quatrième trimestre.

"LOIN DE LA VITESSE DE CROISIÈRE"   Suite...

 
LA CROISSANCE DE LA ZONE EURO