EDF prévoit de générer une trésorerie positive en 2018

jeudi 13 février 2014 11h01
 

par Benjamin Mallet

PARIS (Reuters) - EDF a publié jeudi des résultats annuels en hausse, portés par la France et ses réductions de coûts, et a fait savoir qu'il prévoyait de générer un flux de trésorerie (cash-flow) positif en 2018.

Confronté à un "mur" de dépenses dans son parc nucléaire français et dans les réseaux, l'électricien public a précisé que ses investissements nets devraient atteindre un pic de 14 milliards d'euros en 2015, contre 15 milliards prévus précédemment.

Son objectif de trésorerie exclut toutefois le projet de compteur électrique "intelligent" Linky, dont l'entrée dans tous les foyers français de 2016 à 2020 a été annoncée par le gouvernement début juillet et qui devrait coûter près de cinq milliards d'euros.

Alors que le groupe, dont l'Etat détient 84% du capital, est apparu ces derniers mois comme un candidat évident à une cession de titres de la part du gouvernement, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a par ailleurs déclaré jeudi qu'un tel projet n'était pas envisagé.

Ces annonces font progresser l'action EDF en Bourse, qui gagne 2,3% à 26,68 euros à 10h50, parmi les plus fortes hausses de l'indice CAC 40 (-0,19%).

"Les chiffres sont globalement supérieurs aux attentes. Cela fait plusieurs trimestres qu'EDF arrive à faire mieux qu'attendu, ce qui lui confère une certaine crédibilité. Le dividende est également légèrement meilleur qu'attendu (...)", a commenté un gérant parisien.

DIVIDENDE MAINTENU À 1,25 EURO

EDF a souligné que son cash-flow opérationnel de 13 milliards d'euros environ (+5,4%) lui avait permis en 2013 de couvrir ses investissements nets de 12,2 milliards, mais il a enregistré un flux de trésorerie total négatif de 366 millions après dividendes.   Suite...

 
EDF a vu ses résultats progresser en 2013, portés par la France et ses réductions de coûts. L'électricien public français estime que ses investissements nets devraient atteindre un pic de 14 milliards d'euros en 2015, contre 15 milliards prévus précédemment. /Photo prise le 30 juillet 2013/REUTERS/Benoît Tessier