Danone pourrait céder sa Nutrition médicale

mercredi 12 février 2014 21h55
 

par Sophie Sassard et Arno Schuetze et Anjuli Davies

LONDRES/FRANCFORT (Reuters) - Danone envisage de céder sa division Nutrition médicale, une cession qui pourrait atteindre plus de trois milliards d'euros et permettre au groupe français de poursuivre son développement dans les produits laitiers sur les marchés émergents, apprend-on auprès de trois sources proches du dossier.

La division Nutrition médicale, qui s'adresse à des personnes sous traitement médical, hospitalisées ou en convalescence et propose notamment des aliments hypoallergéniques pour nourrissons, pourrait intéresser des concurrents tels que Nestlé, Abbott, Baxter ou Fresenius, ajoute-t-on.

La banque américaine JPMorgan a été mandatée pour chercher un acquéreur pour cette division qui est le leader européen de son secteur.

La division a réalisé en 2012 un chiffre d'affaires de 1,3 milliard d'euros et un résultat d'exploitation de 231 millions.

Cette cession permettrait à Danone de se concentrer sur le renforcement de son activité dans les aliments pour bébés, les produits laitiers frais et l'eau, en mal d'investissements dans un contexte de ralentissement de la croissance en Europe et de problèmes en Asie.

Danone a annoncé mercredi son intention de consacrer 486 millions d'euros pour doubler sa participation dans le groupe Mengniu, numéro un chinois des produits laitiers, et renforcer ainsi sa présence sur l'un de ses grands marchés.

Le groupe chercherait également à prendre une participation dans le capital du premier producteur de lait d'Afrique de l'Est, Brookside Dairy, selon une information récemment parue dans la presse, quelques mois après la reprise de Fan Milk International en Afrique de l'Ouest.

Danone s'est refusé à tout commentaire sur ces éventuelles cessions et acquisitions. JPMorgan a aussi refusé de commenter.   Suite...

 
Selon trois sources proches du dossier, Danone, le groupe dirig& par Franck Riboud, envisage de céder sa division Nutrition médicale, une activité qui pourrait lui rapporter plus de trois milliards d'euros. Nutrition médicale s'adresse à des personnes sous traitement médical, hospitalisées ou en convalescence et propose aussi notamment des aliments hypoallergéniques. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau