La fusion d'Omnicom avec Publicis prend du temps

mardi 11 février 2014 17h47
 

par Aurindom Mukherjee

(Reuters) - Omnicom a fait état mardi d'une hausse de son chiffre d'affaires trimestriel supérieure aux attentes à la faveur essentiellement d'une croissance à l'international et a fait savoir que le processus de rapprochement avec le français Publicis prenait plus de temps que prévu.

A Wall Street, le titre du premier groupe publicitaire américain, en hausse de plus de 2% dans les premiers échanges, prenait 0,78% à 74,75 dollars à 16h20 GMT alors que le S&P 500 gagnait 0,6%.

A Paris, Publicis progressait de 0,9%.

La Commission européenne a annoncé le 9 janvier qu'elle autorisait sans condition la fusion - dont le projet a été annoncé en juillet - entre Omnicom et Publicis, une transaction de plus de 35 milliards de dollars qui donnera naissance au premier groupe mondial de publicité.

Le rapprochement est "extrêmement complexe", a déclaré John Wren, directeur général d'Omnicom, lors d'une conférence téléphonique.

La transaction, a-t-il indiqué, doit encore être approuvée par les autorités chinoises, avant d'ajouter : "Nous avons reçu le feu vert de toutes les autres juridictions."

Omnicom pense désormais que la transaction devrait être finalisée "au début du troisième trimestre" alors que le groupe avait dit en octobre tabler sur une fin du processus au début de 2014.

Omnicom a enregistré une progression de 3,2% de ses ventes aux Etats-Unis, son premier marché, et une augmentation de 4,3% à l'international.   Suite...

 
Le directeur général d'Omnicom John Wren. Le premier groupe publicitaire américain, en passe de fusionner avec le français Publicis, a vu ses revenus progresser plus que prévu, principalement sous l'effet d'une à l'international. /Photo prise le 29 juillet 2013/REUTERS/Shannon Stapleton