Michelin prévoit un rebond des volumes en 2014

mardi 11 février 2014 17h10
 

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - Michelin a annoncé mardi tabler sur un rebond de ses volumes de ventes en 2014 mais s'est gardé de faire une prévision de bénéfice opérationnel pour l'année en cours, toujours marquée par d'importantes incertitudes sur le marché des changes.

Le fabricant de pneumatiques, dont les volumes ont stagné en 2013, compte également verser un dividende de 2,50 euros au titre de l'année écoulée, contre 2,40 euros l'exercice précédent, portant désormais de 30% à 35% le taux de distribution de son résultat.

Michelin a confirmé sa prévision d'un résultat opérationnel de 2,9 milliards d'euros avant éléments non récurrents à l'horizon de son plan stratégique 2015, tout en précisant que l'objectif qu'il maintenait était exprimé "en parités moyennes 2012."

Il n'a en revanche pas donné de prévision de résultat pour l'année en cours, hormis celle d'un cash flow libre structurel supérieur à 500 millions d'euros, après 599 millions en 2012 et 749 millions en 2013, un niveau atteint notamment grâce à la baisse des coûts des matières premières.

L'effet de la baisse du caoutchouc naturel et du pétrole devrait encore être positif à hauteur de 300 millions d'euros au premier semestre.

L'impact négatif de la hausse de l'euro face à plusieurs devises émergentes est estimé quant à lui aujourd'hui au même niveau que 2013, quand il a pesé pour 230 millions d'euros sur le résultat opérationnel.

"Cette question de tourmente monétaire est quelque chose de significatif (...) contre quoi nous ne pouvons pas faire grand chose", a déclaré Jean-Dominique Senard, président de Michelin, au cours d'une conférence de presse. "Ce phénomène est lourd, très erratique, c'est pour cela que j'aime bien vous parler aujourd'hui de nos résultats intrinsèques, hors variations de changes."

PAS D'AUTRE PROJET DE RESTRUCTURATION AUJOURD'HUI   Suite...

 
Jean-Dominique Senard, président de Michelin. Le fabricant de pneumatiques table sur un rebond de ses volumes de ventes en 2014 mais se garde de faire une prévision de bénéfice opérationnel pour l'année en cours, toujours marquée par d'importantes incertitudes sur le marché des changes. /Photo prise le 11 février 2014/REUTERS/Charles Platiau