Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

vendredi 7 février 2014 18h21
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour vendredi à la Bourse de Paris, qui a clôturé en hausse, l'annonce d'un nombre moins élevé que prévu de créations de postes en janvier aux Etats-Unis nourrissant les espoirs d'un ralentissement du rythme de réduction des achats d'actifs de la Fed, actuellement de 10 milliards de dollars (7,3 milliards d'euros) par mois.

L'indice CAC 40 a gagné 0,96% à 4.228,18 points.

Sur la semaine, le CAC 40 a gagné 1,5%.

* APERAM a bondi de 13,29% à 15,39 euros, plus forte progression du SBF 120, au lendemain de résultats trimestriels meilleurs que prévu et dans la perspective d'une amélioration des profits du spécialiste de l'acier inoxydable pour le trimestre en cours grâce à ses réductions de coûts.

* VALLOUREC (+3,86 à 37,64 euros) a fini en tête du CAC 40, la valeur, survendue jusqu'ici, ayant rebondi sur un support technique à 36 euros. Le titre a également profité de l'optimisme à long terme de certains analystes, le consensus Thomson Reuters I/B/E/S visant pour cette année une croissance de 8,7%, contre +2,4% pour 2013, ainsi qu'une amélioration de la marge opérationnelle de 10% à 11%. Vallourec doit publier ses résultats 2013 le 26 février.

* UBISOFT a pris 3,13% à 10,88 euros. Le titre a bénéficié des performances affichées la veille au soir par l'éditeur américain de jeux vidéo Activision Blizzard, qui a fait mieux que prévu au quatrième trimestre grâce aux ventes de sa série "Call of Duty" pendant les fêtes de fin d'année.

* Le SECTEUR IMMOBILIER européen a pris 1,45%, des analystes saluant une certaine résistance du secteur à la situation économique de la zone euro.

FONCIERE DES REGIONS a grimpé de 2,52% à 62,21 euros et MERCIALYS de 2,3% à 15,60 euros.

UNIBAIL-RODAMCO a gagné 2,09% à 180,65 euros, Jefferies soulignant la faiblesse de la valorisation de la foncière et estimant que ses perspectives, qui ont déçu le marché, restent bien meilleures que la plupart de celles de ses concurrents.   Suite...