7 février 2014 / 06:41 / il y a 4 ans

ArcelorMittal voit un rebond de la demande et des profits

BRUXELLES (Reuters) - ArcelorMittal anticipe une hausse de ses bénéfices cette année à la faveur d‘une augmentation des ventes d‘acier et des marges et à une croissance de la production de minerai de fer, la demande européenne se redressant après deux années d‘atonie.

ArcelorMittal anticipe une hausse de ses bénéfices cette année, à la faveur d'une hausse des livraisons d'acier et de minerai de fer. Le directeur général Lakshmi Mittal a dit que le premier sidérurgiste mondial faisait preuve d'un optimisme prudent quant à ses perspectives de 2014. /Photo d'archives/REUTERS/Vincent Kessler

Le premier sidérurgiste mondial, qui représente 6% à 7% de la production mondiale d‘acier, estime que la consommation mondiale d‘acier devrait augmenter de 3,5% à 4% cette année contre +3,5% environ en 2013.

Il projette un ralentissement de la croissance de la consommation en Chine, au Brésil et dans les anciennes républiques soviétiques mais s‘attend à une croissance de 4% aux Etats-Unis et à une amélioration d‘environ 2% dans l‘Union européenne après les reculs observés en 2012 et 2013.

En Bourse, l‘action ArcelorMittal s‘adjuge 3,3% à 12,8 euros à Paris à 12h45, en tête des hausses de l‘indice CAC 40 - lui-même en légère hausse de 0,17% - dans des volumes étoffés représentant 1,25 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois.

Le secteur européen des ressources de base gagne environ 1%, profitant aussi des résultats trimestriels meilleurs que prévu et de la perspective d‘une amélioration des profits du spécialiste de l‘acier inoxydable Aperam, ancienne filiale d‘ArcelorMittal, dont le titre fait un bond de plus de 10%.

Le directeur général d‘ArcelorMittal Lakshmi Mittal a dit que la groupe faisait preuve d‘un optimisme prudent quant à ses perspectives de 2014.

Le sidérurgiste suédois SSAB le premier groupe de BTP scandinave Skanska ont aussi fait état vendredi d‘une amélioration des perspectives.

Le secteur du bâtiment, qui consomme environ la moitié de l‘acier produit dans le monde, a été l‘un des plus touchés par la crise financière. Il est en phase de redressement, en tout cas aux Etats-Unis où le gaz de schiste bon marché soutient sa croissance.

DIVIDENDE MAINTENU À 20 CENTS PAR ACTION

Le directeur financier Aditya Mittal a dit que les volumes avaient augmenté partout depuis le début de l‘année à l‘exception de l‘Amérique du Nord, victime d‘une vague de froid exceptionnelle.

En Europe, il a observé que la croissance de la demande ne se limitait pas à un pur effet de restockage.

“Nous voyons que la demande réelle s‘améliore et nous pensons qu‘elle aura plus d‘élan au second semestre 2014”, a-t-il dit. “Nous voyons aussi l‘activité industrielle augmenter et la construction se stabiliser”, a-t-il poursuivi, notant que ces deux secteurs s‘étaient tassés en 2013.

Au quatrième trimestre, ArcelorMittal a réalisé un excédent brut d‘exploitation (Ebitda) supérieur au consensus, à 1,91 milliard de dollars (1,41 milliard d‘euros) contre 1,801 milliard attendu en moyenne selon un sondage Reuters.

Il prévoit pour 2014 un Ebitda de 8 milliards de dollars, après 6,89 milliards en 2013. Le consensus Thomson Reuters I/B/E/S donne 8,1 milliards pour cette année.

Le sidérurgiste a précisé que cette prévision reposait sur les hypothèses d‘une hausse de 3% des livraisons d‘acier, de 15% des livraisons de minerai de fer, de prix moyens du minerai conformes au consensus du marché et d‘une croissance modérée des marges dans l‘acier.

Les investissements représenteront de 3,8 à 4,0 milliards de dollars en 2014 contre 3,5 milliards en 2013, ce qui ne veut pas dire que ce budget augmente, a expliqué Aditya Mittal, car une partie des 3,7 milliards de dollars planifiés en 2013 a été simplement reconduite.

Le chiffre d‘affaires est ressorti en deçà du consensus au quatrième trimestre, à 19,848 milliards de dollars contre 20,335 milliards attendu.

Le sidérurgiste a inscrit une perte nette trimestrielle de 1,2 milliard de dollars, mais a maintenu un dividende de 20 cents par action.

Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below